Lettre des Volontaires

par le Gal. Antoine Martinez - le 01/01/2017

La lettre des Volontaires

Rompre l'isolement pour résister ensemble

 

2017 / Année de combat

Chers amis, chers volontaires,

 

Voici l’heure venue des traditionnels vœux du nouvel an. Ce moment est aussi l’occasion de jeter un œil dans nos rétroviseurs pour faire un bilan d’activité et un rapide point de situation de notre organisation.

 

Depuis la convention fondatrice qui s’est tenue au mois de mai 2016, l’organisation a enregistré près de 4000 contacts et nos équipes se sont efforcées de répondre à tous. Au regard du volume de ce travail, il se peut que l’une ou l’un d’entre vous n’ai pas reçu la réponse ou les suites attendues. N’hésitez pas à nous le faire savoir afin que nous reprenions contact.

 

Au fil des semaines et au fur et à mesure des rencontres, les objectifs se sont précisés. Contrairement à ce que nous rencontrons tous trop souvent, les VPF ne sont pas un réseau virtuel de « révolutionnaires de claviers » mais bel et bien une organisation faite d’hommes et de femmes de terrain, soucieux des dangers qui menacent le pays et engagés dans le combat pour sa survie. Organisés localement, ils ont vocation à recréer le lien qui manque aux patriotes au travers de rendez-vous de cohésion, de formation, et d’action.

 

L’année 2016 aura été une année de création. Les structures administratives et financières incontournables à notre action sont en place. L’organisation est désormais présente sur la quasi-totalité du territoire national. Forts de cette structure, nous allons pouvoir travailler cette année à développer notre audience et notre capacité d’action. A la fois réseau d’influence (médias et contacts) et réseau de résistance (maillage territorial), nous allons faire des VPF le fer de lance de ce combat pour la défense de nos traditions et de notre identité.

 

Nous vous souhaitons une excellente année 2017. Qu’elle vous apporte joie, santé et réussite. Qu’elle apporte à la France de retrouver sa souveraineté et la capacité de redevenir elle-même.

 

Le Comité de Pilotage des VPF

Voeux d'Ivan BLOT - coprésident des VPF

Notre pays est menacé de toutes parts : l’immigration de masse, le volume de la criminalité, la stagnation de notre économie, la faiblesse de notre démographie, le nivellement culturel et la morale décadente des caprices de l’égo le montrent. La France authentique, qui a ses racines spirituelles dans le christianisme, ses racines politiques morales dans le sens de l’honneur de notre antique chevalerie, nos valeurs familiales, notre culture française, cette France authentique est méprisée. Des élites décadentes la gouvernent de façon oligarchique sous le masque mensonger d’une démocratie qui n’existe pas vraiment.

 

Le tissu social se déchire : les élites cosmopolites méprisent le peuple et le peuple commence à se révolter. Les élites aveugles à cause de leur confort appellent cela « populisme », avouant ainsi leur mépris pour le peuple français. Un autre fossé s’approfondit entre les masses de migrants et les français d’origine. Il faut que les français crééent comme en d’autres temps, des réseaux de résistance. C’est le but de Volontaires pour la France auxquels je m’honore d’appartenir. Souhaiter une bonne année aux Français, c’est aussi souhaiter le renforcement de leur capacité de résistance aux périls. C’est donc souhaiter aussi une bonne année à Volontaires pour la France !

 

Ivan BLOT

Voeux du Général MARTINEZ - coprésident des VPF

L'année 2016 s'achève avec l'annonce du Président de la République de son renoncement à briguer un second mandat, contrairement à ses prédécesseurs. C'est l'aveu terrible de son échec qu'il préfère tout de même à l'humiliation à laquelle il aurait été confronté dans le cas d'une candidature à sa propre succession. Il reste pourtant persuadé que la France « va mieux » depuis qu'il la dirige et ne comprend pas que les mérites qu'il se décerne ne soient pas reconnus par les Français. C'est dire le décalage d'appréciation entre lui et le peuple. C'est dire le déni de réalité dans lequel se complaît une très grande partie de nos élites et responsables politiques, plus soucieuse de ses privilèges, de ses intérêts personnels et des intérêts des partis politiques, plus préoccupée par le court terme que du bien commun et des intérêts de l’État et de la Nation qui s'inscrivent, eux, sur le long terme. Plus grave, ceux à qui le peuple a confié sa destinée bafouent sans scrupules la Constitution et les lois de la République rendant ainsi notre État de droit en état de faiblesse face aux menaces et aux drames qui s'annoncent mais qu'ils sont incapables de discerner et de comprendre.

 

Le manque de culture géopolitique et géostratégique, l'absence de rigueur froide dans l'analyse des sujets critiques qui doivent guider tout véritable homme d’État soucieux de l'avenir de son peuple sont à l'origine de cet aveuglement dans la gestion des affaires du monde régi, en fait, par les rapports de force. C'est ainsi que ces élites qui méprisent le peuple n'ont pas compris que l'invasion migratoire que subit l'Europe constitue une attaque sans précédent des nations européennes engagée par l’État islamique et dont la première étape est la déstabilisation sur les plans social, ethnique et culturel des sociétés européennes. C'est ainsi qu'en ne corrigeant pas une politique d'immigration extra-européenne massive, incontrôlée et injustifiée, ces élites préparent des lendemains douloureux. D'ailleurs, 2015 et 2016 ont été tragiques avec leurs cortèges de morts et de blessés. C'est ainsi qu'en n'expulsant pas les centaines de milliers de clandestins et déboutés du droit d'asile ces élites mettent en danger notre système de protection sociale, notre économie, notre identité et même nos vie.

 

Alors, 2017 arrive avec un espoir : que la prochaine élection présidentielle soit le moment de la rupture avec ce « quinquennat pour rien » qui n'a fait qu'aggraver la situation face à l'islam conquérant qui menace notre pays et l'Europe car incompatible avec la démocratie. Cet espoir est immense. Il appartiendra au prochain président de tirer les leçons des drames qui ont frappé le pays, de rétablir un État fort en faisant appliquer la loi et d'engager une nouvelle politique d'immigration plus adaptée aux intérêts de la France et des Français.

 

Il faudra également, c'est essentiel, réaffirmer notre attachement à notre héritage historique, spirituel et culturel avec nos valeurs et nos traditions. Car si la République est laïque, la France, elle, est catholique depuis plus de 1500 ans que cela plaise ou non. N'ayons donc pas peur d'affirmer nos racines chrétiennes. C'est à celui qui est accueilli généreusement de s'adapter à sa nouvelle vie et à se plier à nos modes de vie et traditions. Pas l'inverse. Et c'est au peuple de dire qui et combien d'étrangers de culture différente il veut accueillir sur la terre de ses ancêtres. Un peu de démocratie directe peut être salutaire.

 

Je forme donc le vœu, alors que la révolte gronde, que la sagesse, le bon-sens et la fermeté guident le prochain Président de la République dans cette tâche immense qui l'attend pour rendre sa grandeur à la France et redonner leur fierté aux Français en leur rappelant le mérite, le génie et les héros de ce peuple généreux auquel ils appartiennent et qui doivent les éclairer. Mais nous devons, plus que jamais, nous, les Volontaires Pour la France, renforcer notre organisation et nos capacités de résistance et de défense face aux périls qui ne vont pas disparaître après l'élection présidentielle.

 

Notre combat contre la barbarie et l'obscurantisme est juste. Il sera long mais il est nécessaire et c'est notre devoir de le mener. Je souhaite donc une bonne année 2017 aux Volontaires Pour la France, une année qui doit être celle du réveil de la France auquel nous devons contribuer avec conviction, celle de notre engagement résolu dans la résistance, celle de la persévérance dans la défense de nos idéaux.

Général Antoine MARTINEZ


Partager : 

Écrire commentaire

Commentaires : 0