Engageons une recherche sur la cause de la pandémie

...par Benoit Deltombe - Le04/05/2020.

par Benoit Deltombe.

À mon sens, il y a quatre hypothèses de travail, aucune ne prévalant sur les trois autres, et toutes devant être étudiées identiquement :

a) la piste dite astronomique, ou de la « panspermie », c’est-à-dire l’hypothèse d’un virus extraterrestre, transporté par une météorite, de la nature de celle qui s’est écrasée dans la région de Wuhan, peu de temps avant l’apparition de l’épidémie ;

b) la piste dite animale, c’est-à-dire celle de la chauve-souris, que bouffe un pangolin, que bouffe un chien, qui transmet le virus à des fruits de mer, et que bouffent les conchyliphages (amateurs de coquillages), ostréiphages (huîtres), mytiliphages(moules), vénériphages (palourdes), cérastophages (coques), pectiniphages (coquilles Saint-Jacques) et autres haliotiphages (ormeaux).

c) la piste dite accidentelle, c’est-à-dire provenant d’une erreur de manipulation par des laborantins chinois, erreur analogue à l’incident survenu en 1967 au sein de l’usine Behring, à Marbourg (Allemagne), provoquant 31 contaminés (dont 7 morts) par le virus Marburg.

Dans ce cas, il suffit de séquencer le génome, d’une part des souches étudiées au P4 de Wuhan, d’autre part des 3 variantes (sauf erreur) en circulation dans le monde. Tous mes dossiers de recherche de paternité sont passés à l’Hôtel-Dieu de Nantes, chez le Professeur Moisan [https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Moisan], le risque d’erreur étant de l’ordre d’une sur 1 milliard, sans forcer l’étude.

Si les deux génomes sont identiques, c’est la transcription à l’état-civil et la pension alimentaire ad vitam æternam.

d) la piste dite criminelle, à savoir la diffusion, en octobre 2019, à Wuhan, d’un virus chimère fabriqué à Fort Detrick, via une athlète américaine, Maati Benassi ; ceci expliquerait que le processus de diffusion du virus, initialement destiné à briser l’avance technologique de la Chine, puis à discréditer le président américain Trump, afin de lui substituer un membre de ce que l’on appelle « l’État profond », soit devenu incontrôlable.

Certains analystes rappellent en effet qu’un 2015, avait été assemblé un virus-chimère :

Notamment : « Dans un article publié dans Nature Medicine le 9 novembre, des scientifiques ont enquêté sur un virus appelé SHC014, que l’on trouve dans les fers à cheval en Chine. Les chercheurs ont créé un virus chimérique, composé d’une protéine de surface de SHC014 et de l’épine dorsale d’un virus du SRAS qui avait été adapté pour se développer chez la souris et pour imiter la maladie humaine. La chimère a infecté les cellules des voies respiratoires humaines – prouvant que la protéine de surface de SHC014 a la structure nécessaire pour se lier à un récepteur clé des cellules et les infecter. Il a également causé des maladies chez les souris, mais ne les a pas tuées ».

Cette communication du 9 novembre 2015 est signée de Vineet D Menachery, Boyd L Yount Jr, Kari Debbink, Sudhakar Agnihothram, Lisa E Gralinski, Jessica A Plante, Rachel L Graham, Trevor Scobey , Xing-Yi Ge, Eric F Donaldson, Scott H Randell, Antonio Lanzavecchia, Wayne A Marasco, Zhengli-Li Shi et de Ralph S Baric.

Il doit donc être possible d’interroger ces chercheurs, notamment le Docteur Zhengli-Li Shi, ainsi que de consulter la collection de virus du Professeur Raoult, à l’IHU de Marseille, afin de savoir ce qu’est devenu ce virus-chimère de 2015, et notamment s’il a été cultivé à Fort Detrick.

En effet, s’il s’avérait qu’à Fort Detrick, était cultivé ce virus-chimère, et que son génome soit identique au désormais mondialement connu Covid 19, la suite serait fort embarrassante pour ce que l’on appelle « l’État profond » , aux USA ; sauf, bien entendu, si, d’aventure, le Docteur Zhengli-Li Shi avait rapporté dans ses bagages, des USA, un spécimen du virus-chimère, afin de l’étudier, sitôt l’ouverture du laboratoire P4 de Wuhan,ce qui nous ramène à la troisième hypothèse.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur.

 

Source : https://reseauinternational.net/engageons-une-recherche-sur-la-cause-de-la-pandemie/

Commentaires: 0