Que faire de cette liberté conditionnelle ?

...par Stratediplo - Le 13 Mai 2020.

 

De formation militaire, financière et diplomatique, s'appuie sur une trentaine d'années d'investigations en sciences sociales et relations internationales.

L'un des destinataires de mes messages à diffusion très restreinte des 16 février (avant la révélation du premier cas en Lombardie), 22 et 26 donnant des recommandations pratiques pour se préparer (trois semaines avant l'arrêt sans préavis de la France) à plusieurs mois d'enfermement, demande que faire de sa liberté conditionnelle.

 

On peut recommander de se poser quelques questions :

- en avril, de quoi ai-je manqué ou presque ?

- qu'aurais-je mieux préparé si j'avais eu le temps et la certitude ?

- que ferais-je en mai si je savais que je serai de nouveau en arrêt domiciliaire en août ou en septembre ?

- que ferais-je si je craignais un regain de décès dans la ville voisine vingt-cinq jours après la libération conditionnelle ?

- quel serait le signal ou l'indicateur qui me ferait décider de me cloîtrer de nouveau ?

- que ferais-je cet été si je savais que je devrai passer l'année 2021 assigné à domicile ?

- que ferais-je si je savais que mon emploi cessera d'exister cet automne ?

- que ferais-je si j'apprenais que tous les prix doubleront au 1er janvier ?

- que ferais-je si je savais que les livrets d'épargne seront bientôt bloqués pour cinq ans avec un intérêt négatif ?

- que ferais-je si je supposais qu'en août on ne pourra acheter qu'un kilo de farine ou de sucre par visite au supermarché ?

 

La réponse à ces quelques questions, différente d'une personne à l'autre, peut donner quelques priorités d'action pour ces quelques prochaines semaines de liberté conditionnelle.

 

Stratediplo exposera prochainement, dans Le Quatrième Cavalier, ce qui est en train de se passer en coulisses et à quoi pourrait ressembler le monde d'après 2020.

 

Source : http://stratediplo.blogspot.com/2020/05/que-faire-de-cette-liberte.html

Commentaires: 0