La Russie n’a que 2 000 morts du Coronavirus, vrais chiffres !

...par Boris Karpov - Le 14/05/2020.

Source : https://ripostelaique.com/la-russie-na-que-2-000-morts-du-coronavirus-et-ce-sont-les-vrais-chiffres.html

Une campagne médiatique lancée par le New-York Times et reprise par les godillots un peu partout dans le monde veut démontrer que le gouvernement russe manipulerait les chiffres des victimes du Coronavirus… à la baisse bien sûr. Voici donc une explication sur le mode de calcul en Russie.

D’abord le nombre de « personnes contaminées ». Nous avons de nouveaux records mondiaux chaque jour ou presque, avec plus de 10 000 « nouveaux contaminés » par jour. Et nous diffusons ces chiffres sans les occulter, chaque jour dans plusieurs médias russes (*). Les pays étrangers semblent se réjouir de ces augmentations, mais elles sont fortes tout simplement car nous testons un très grand nombre de personnes chaque jour ! Une telle évidence semble hors de portée de la compréhension de pas mal de commentateurs étrangers… On notera que même le maire de Moscou, qui se fait un plaisir d’apeurer la population pour pouvoir garder les gens sous confinement un maximum de temps, a bien été obligé de reconnaître que ce chiffre de « nouveaux contaminés » ne veut pas dire grand chose…

Après avoir été sèchement remis en place par Vladimir Poutine.

Chiffres au 14 mai :

Nombre de tests effectués : supérieur à 6,1 millions

Nombre de personnes testées et contaminées : 252 245 soit environ 4 % des personnes testées.

Les tests étant effectués en priorité sur des personnes « à risque », on peut raisonnablement estimer que le taux d’infection global de l’ensemble de la population est moins élevé.

Maintenant voyons le nombre de décès « dus au Coronavirus », et c’est sur ce point que le New York Times attaque. Car pour eux comme pour la plupart des autorités des pays occidentaux, TOUS les morts détectés « infectés » sont déclarés « morts du Coronavirus ». C’est ainsi qu’un cancéreux de 95 ans atteint de diabète sous insuline et ayant fait un AVC il y a un an ou 2, sera déclaré « mort du virus » s’il s’avère qu’il était contaminé au moment de son décès. Ceci permet à divers gouvernements de conserver un taux élevé de décès « dus au virus » et donc de continuer leur enfermement des populations ; ceci permettra très prochainement également d’imposer un vaccin contre ce virus, sous le prétexte du « nombre important de morts ».

En Russie nous ne comptons pas les décès de cette manière. Sont déclarés « morts du Coronavirus » ceux dont le virus est la CAUSE PRINCIPALE du décès. Cela se voit parfaitement à l’étude des poumons. Ainsi ce cancéreux de 95 ans atteint de diabète sous insuline et ayant fait un AVC il y a un an ou 2, ne sera pas déclaré « mort du virus » mais tout simplement de « mort naturelle ». Car virus ou pas, son état ne lui permettait pas de vivre plus longtemps selon toute étude raisonnable de son cas médical. C’est ainsi que nous avons au total 2 305 personnes décédées du virus dans l’ensemble du pays, dont 1 290 à Moscou, région la plus touchée de la Fédération.

Chiffres au 14 mai :

Nombre de tests effectués : supérieur à 6,1 millions

Nombre de personnes testées et contaminées : 252 245 soit environ 4 % des personnes testées

Nombre de décès : 2 305 soit moins de 1 % des personnes testées contaminées.

Rappelons encore que les tests sont faits sur les « personnes à risques ».

Cet mode de calcul est à mon sens bien plus raisonnable même s’il ne sert pas les intérêts financiers de certains groupes, ni les autres intérêts inavoués de certains gouvernements. Et il donne donc un nouveau prétexte pour attaquer la Russie.

Pour l’anecdote… Le père d’un excellent ami vivant dans l’est de la France est décédé en avril dernier à l’âge de 81 ans. Il vivait chez lui avec une aide médicale quotidienne à son domicile, étant dans un état très faible suite à une opération au cerveau l’an dernier. Son médecin traitant a constaté le décès dû selon lui à une « embolie cérébrale ». Le fils du défunt a été surpris d’apprendre quelques semaines plus tard que son père est maintenant déclaré mort du Coronavirus. Il n’avait jamais été testé… et selon son fils « ne toussait jamais ».

En fin de compte, si la Russie ne manipule pas à la baisse le nombre de décès dus au Coronavirus, il semble bien que d’autres pays, eux, les manipulent… à la hausse ! Garder la population dans un état de peur la rend plus facile à contrôler.

Par ailleurs à Moscou débute une campagne massive d’une part de dépistage de contamination, d’autre part de dépistage d’immunité: Chaque jour 200.000 personnes choisies au hasard seront invitées par email ou SMS à être testées. Le test sera effectué sur un prélèvement sanguin, plus précis que des frottis dans la bouche ou le nez. Les résultats seront confidentiels bien entendu. Le but est de déterminer une carte de la situation pour lever au mieux l’ensemble des restrictions actuellement encore en place.

Ceci concerne environ 8 millions d’habitants sur les 12 millions de Moscovites (on enlève les mineurs de moins de 18 ans), le dépistage prendra donc un peu plus d’un mois. Ceux qui ne répondront pas à l’appel du dépistage… ne seront donc pas testés, rien de plus, c’est une opération sur la base du volontariat. La campagne a démarré aujourd’hui.

Boris Guenadevitch Karpov

bgkarpov@mail.ru

(*) Les chiffres officiels en Russie et à Moscou par exemple sur RBK, quotidien économique.

Aujourd’hui : https://www.rbc.ru/society/14/05/2020/5e2fe9459a79479d102bada6

Site officiel : https://стопкоронавирус.рф/

 

Commentaires: 0