Commentaire  de  Pierre-Jean  A. :

« Sur un plan purement comptable on pourrait être d'accord avec Michel Sapin EN TEMPS DE PAIX , mais nous ne sommes plus dans ce temps-là . 
En effet le chef de l'état , chef des armées et le premier ministre ont , d'une même voix , affirmé que nous sommes EN GUERRE contre le terrorisme . 
Si donc nous sommes en guerre, toute la nation doit supporter cet effort de guerre et ce n'est pas au seul ministère de défense de faire face au surcoût 
engendré par les OPEX et l'OPINT Sentinelle  décidée par le président . 

Dans la circonstance, la logique comptable du ministre du budget Michel Sapin démontre, s'il le fallait, la mauvaise fois pour ne pas dire la malhonnêteté intellectuelle de l’intéressé, si ce n'est une certaine forme d'antimilitarisme latent, conforme à son cursus scolaire et universitaire . 

En temps de guerre, vous connaissez tous le sort réservé aux saboteurs ... »


(Retour Flash Info")