Lettre n°48 - Mars 2020.

Le Souvenir Français
LA LETTRE N°48
MARS 2020
Facebook
Twitter
instagram  
PAROLE DU PRÉSIDENT GÉNÉRAL
Hommage aux combattants africains de la France
La mémoire des combattants africains de la France est placée régulièrement sous les projecteurs de l’actualité mémorielle. Le 15 août 2019, le Président de la République a souhaité que les noms de ces combattants qui ont participé à la libération de la France soient inscrits sur les plaques bleues des rues de nos villes.
Le Souvenir Français a toujours su rendre hommage à ces combattants même s'il a dû s’adapter en permanence aux évolutions des politiques mémorielles. La politique de mémoire consacrée aux combattants africains de la France est en effet une parfaite illustration de l’évolution de ces politiques. Les monuments, les stèles, les plaques érigés ou apposées en hommage aux combattants africains de la France se structurent autour de trois moments forts.
D’abord celui où la France se vivait grande (1918-1950). Les monuments intégraient la mémoire des combattants africains dans une mémoire régimentaire tout en favorisant une mémoire identitaire à forte connotation religieuse dans les nécropoles nationales. Ensuite, celui où la France et l’Afrique se séparaient (1950-1975). Après la tentative gaullienne de sauver l’Union Française qui s’est illustrée mémoriellement au Mont Valérien, la séparation entre la France et son empire colonial s'est traduite en terme mémoriel par l’exceptionnelle occultation des massacres des combattants africains par les troupes allemandes durant la Bataille de France de mai-juin 1940.
Enfin, celui de la réutilisation plurielle de la mémoire des combattants africains de la France depuis 1975. Alors que la France rentre dans l’ère de la mondialisation, la mémoire des combattants africains s’impose. Cette mémoire permet d’inscrire les relations de la France avec les nations africaines sur un socle de souvenirs partagés, elle permet aussi de rappeler le passé de la « grandeur » française. Elle donne encore aux enfants d’une génération qui trouvent difficilement un espace dans la société française, des repères et une fierté. Elle contribue à la construction d’une identité transnationale au nom des droits de l’homme. C’est cette richesse d’utilisation qui permet aujourd’hui aux combattants africains de la France de s’imposer dans la lumière mémorielle. Le Souvenir Français qui n’a jamais cessé de rendre hommage à ces combattants de la France est un des acteurs de ce renouveau mémoriel.
Serge BARCELLINI
Contrôleur Général des Armées (2s)
Président Général de l'association "Le Souvenir Français"
 
Contact :
AGENDA DU PRÉSIDENT GÉNÉRAL
DEVENEZ GARDIEN DE LA MÉMOIRE
SOUS LES PROJECTEURS
Le Flambeau du Souvenir
 
exposition photographique au siège du Souvenir Français...
 
L'AGENDA DU MOIS
Le Souvenir Français en action
 
La mobilisation des Comités et Délégations en mars...
 
TROIS QUESTIONS À
Marcel LOUREL
 
Professeur des universités...
 
 
C’ÉTAIT HIER
Les activités du mois passé
 
Découvrez-les en images...
 
 
 
NOS PARTENAIRES
Tous partenaires pour la Mémoire
 
Le Souvenir Français entretient un dense réseau...
     
IL ÉTAIT UNE FOIS UN MONUMENT
La Case du Tirailleur
 
à Thiowor, Sénégal...
 
L'ŒIL DE L'HISTORIEN
Jean VIGREUX
 
Les événements tragiques du 18 juin 1940 à Clamecy (Nièvre) ...
 
 
ON AIME, ON SOUTIENT
De nombreux projets mémoriels
 
Le Souvenir Français les met en lumière...
 
 
20, Rue Eugène Flachat, 75017 Paris
Copyright www.le-souvenir-francais.fr - 2011-2014
Commentaires: 0