Editos du Gal. Antoine Martinez - le 21/05/2019.

Contre le rappeur français Nick Conrad

Pétition pour la déchéance de nationalité du rappeur Nick Conrad qui veut « baiser et brûler la France »

Déchéance de la nationalité française pour les ennemis de la France
Nick Conrad

Le rappeur Nick Conrad, auteur du scandaleux « Pendez les Blancs », avait curieusement bénéficié d’une large indulgence de la part des juges puisque, le 19 mars 2019, il n’avait été condamné qu’à une amende de 5000 €, mais avec sursis !

Son clip (violence des images et des paroles) diffusé en fin d’année 2018 affichait pourtant sans ambiguïté le caractère raciste du message formulé. Conforté dans sa haine de l’homme blanc et de la France par cette impunité coupable dont il jouit, il récidive aujourd’hui dans le même registre. En effet, dans un nouveau clip « Doux pays », il tient des propos obscènes contre le pays dans lequel il vit et déclare qu’il « baise et brûle la France » tout en étranglant une femme blanche.

Voilà où ont mené plus de 30 ans de communautarisme facilité par nos élites politiques inconscientes. Combien de temps encore nos dirigeants politiques vont-ils laisser faire cette ignominie ? Le temps n’est-il pas à présent venu pour dire : ça suffit ! ?

Rappelons que cet « artiste » possède la double nationalité. Il est, en effet, français et camerounais.

Au-delà du fait qu’il n’y a aucune excuse pour ses propos ignobles et qu’une tolérance zéro doit dorénavant s’appliquer à ce qui n’est rien d’autre qu’une incitation à la haine, de surcroît une haine raciste à l’égard des Blancs, et qu’une sanction lourde doit cette fois-ci lui être infligée, il serait temps d’envisager, parallèlement à la sanction pénale, une autre sanction, la déchéance de la nationalité française. Car « la déchéance de la nationalité française est la sanction qui consiste à retirer à un individu qui l’avait acquise, la nationalité française, en raison de son indignité ou de son manque de loyalisme » (Paul Lagarde, juriste). Indignité et manque de loyalisme sont bien des accusations qui peuvent être portées contre Nick Conrad.

Par ailleurs, l’article 23-7 du code civil français prévoit que « le Français qui se comporte en fait comme le national d’un pays étranger peut, s’il a la nationalité de ce pays, être déclaré par décret, après avis conforme du Conseil d’Etat, avoir perdu la qualité de Français. Cet article peut s’appliquer à ce contempteur haineux et hostile à la France, au moins pour défaut de loyauté. Au besoin, il appartient aux représentants de la nation d’amender la loi pour faciliter cette déchéance de la nationalité française qui devrait d’ailleurs s’accompagner d’une décision d’expulsion du territoire français.

Il serait temps d’engager ce processus pour tous ceux qui crachent, impunément jusqu’à aujourd’hui, sur la France.

Le 19 mai 2019
Général Antoine MARTINEZ
président des Volontaires Pour la France

 

Signer la pétition : https://volontaires-france.fr/petition-pour-la-decheance-de-nationalite-du-rappeur-nick-conrad-qui-veut-baiser-et-bruler-la-france/

Lire aussi :

- "« Je baise la France » : Benoît Hamon relativise et Nick Conrad s’enlise".

https://www.bvoltaire.fr/je-baise-la-france-benoit-hamon-relativise-et-nick-conrad-senlise/?mc_cid=40649178d7&mc_eid=c2875309d7

Marlène Schiappa et Nick Conrad : une indignation si discrète…

https://www.bvoltaire.fr/marlene-schiappa-et-nick-conrad-une-indignation-si-discrete/?mc_cid=40649178d7&mc_eid=c2875309d7


Nous sommes en guerre et nous subissons une vraie invasion

le 20/05/2019.

Chers amis, chers volontaires,

Le moment est venu pour moi de faire la synthèse de notre rendez-vous – en remerciant bien sûr – une fois encore celles et ceux qui l’ont rendu possible ainsi que nos intervenants d’hier et d’aujourd’hui – intervenants dont je salue la qualité et la disponibilité.

Vous l’aurez compris, mais vous le saviez avant de venir : nous sommes en guerre.

Nous menons un combat sur tous les fronts. D’un côté, nous avons à faire face à une immigration offensive qui est une réelle invasion – même si le mot choque les oreilles sensibles : je rappelle… la définition du petit Larousse :

Au mot Invasion on peut lire : Irruption de personnes ou de choses qui arrivent quelque part en grand nombre. On en est bien là…

Nous avons à faire face à la passivité de nos concitoyens anesthésiés – qui n’ont d’autres objectifs que de conserver un confort – pourtant précaire – qui ne survivra pas longtemps aux joies du vivre-ensemble et à l’ouverture des frontières.

Enfin, nous avons à faire avec des collabos, élus mafieux  – militants associatifs manipulateurs d’opinion, nuit debout d’extrême gauche et autres indignés…

Ceux-là s’indignent des brutalités policières, ceux-ci s’indignent qu’on ne régularise pas tous les réfugiés de la planète – les autres s’indignent des conditions de vie dans nos prisons…

Et bien nous aussi – soyons indignés !

– Je suis indigné lorsque l’on montre du doigt les forces de l’ordre

– Je suis indigné quand les truands gèrent leurs trafics depuis leur cellule avec la complicité d’avocats véreux

– Je suis indigné quand nos rues sont dévastées par des bandes semi-terroristes d’extrême gauche en toute impunité alors que dans le même temps on menace nos généraux parce qu’ils ont osé critiquer le Pacte de Marrakech…

Depuis 50 ans, nos dirigeants ont abandonné l’idée que la France puisse être encore grande, forte, libre et indépendante.

Pour satisfaire aux exigences des groupes de pression économiques, financiers et pseudo-philosophiques (suivez mon regard), ils ont bradé notre souveraineté, effacé nos frontières.

Pour satisfaire leurs ambitions personnelles et conforter leurs privilèges, ils ont affaibli notre sécurité, détruit nos industries, renié notre héritage culturel et tout accepté du nouvel ordre mondial.

À dessein, ils ont accepté puis encouragé une invasion débridée telle que l’Europe n’en avait jamais connue au cours de son histoire.

Leur triste ambition consiste – depuis longtemps déjà – à déchristianiser l’Occident et à faire perdre leur âme et leurs identités aux peuples d’Europe pour en faire des consommateurs serviles, interchangeables, des pousse-caddies, des esclaves…

Nous ne serons jamais des esclaves !

 Toute notre société est sous contrôle. Nos écoles apprennent à nos enfants à détester la France et l’œuvre de leurs pères.

Nos villes sont envahies. Nous avons, pour beaucoup, fui ces villes invivable et reculé dans les villages. La prochaine étape, c’est la montagne et le maquis.

Alors oui, nous sommes en résistance, et parce que nous sommes en résistance et que nous n’avons plus le choix, nous ne reculerons plus. NOUS NE RECULERONS PLUS !

 Faites savoir à vos proches, à vos amis, notre indéfectible volonté de résister avec intelligence et détermination.

Faites savoir autour de vous, dans vos réseaux, que nous combattrons en partenariat avec d’autres organisations qui partagent nos valeurs et les buts de notre combat.

En conclusion, je fais nôtre et je partage avec vous la devise du grand duché de Luxembourg :

« Nous voulons rester ce que nous sommes ! »

Général Antoine Martinez

 

Source : https://ripostelaique.com/nous-sommes-en-guerre-et-nous-subissons-une-vraie-invasion.html

 

Commentaires: 0