Quelques remarques rapides...sur l'audition des représentants du CSFM par la COM DEF de l'AN.

1 ) C'est la première fois que des membres du CSFM sont auditionnés par la "Représentation Nationale".

2 ) Les associations seront représentée au sein des APM sous certaines conditions.

3 ) La loi en gestation, issue de l'arrêt du CEDH, vise à la "rénovation de la concertation" au sein des armées, mais il semble bien que le problème majeur ne soit pas là.

En fait, les représentants de  CSFM soulignent en termes très mesurés, la difficulté d'être audibles par la société française...

En clair, la difficulté d'être audibles par la "représentation nationale" elle-même, ce qui génère un réel malaise dans la communauté militaire...

Nos députés, à quelques exceptions près ne se soucient absolument pas des problèmes de Défense. 

J'en veux pour preuve  l’absence de réponse de ma députée à ma lettre du 1 mai de cette année...


JMR