Je suis absent de France actuellement, mais j’ai pu suivre les événements grâce à Internet....

 

J'espère que ceux qui raillaient JL Masson lors de son intervention au Sénat  ont la gueule de bois...

https://www.youtube.com/watch?v=ON30bzJIHx4

"Les migrants d'aujourd'hui sont les terroristes de demain...." qui viennent s'ajouter à ceux qui sont déjà en place...et qui agissent et vont agir...

 

Ah, il avait beau jeu de rouler les épaules, notre Premier Ministre", suite à l'arrestation d'un pauvre c.. qui projetait un attentat à Toulon avec un couteau de cuisine...Il n'a pas vu venir ceux de vendredi soir.

Pourtant, les lanceurs d’alertes ont été nombreux depuis des mois, des années. Tous ont été vilipendés, traités de « réacs » et autres mots d’oiseaux chers aux « bien-pensants » Et que l'on accuse pas d'incompétence, les "services de renseignement"...Il est de notoriété publique que le "chef" n'aime pas que l'on contredise son idée de manœuvre...

Pourtant ...

Le dernier en date me semble être Michel Goya dans son billet du 25 octobre dernier.

http://lavoiedelepee.blogspot.fr/2015/10/le-jour-dapres-la-grande-attaque.html

http://www.officierunjour.net/editoriaux/le-jour-d-apr%C3%A8s/

 

Après avoir présenté toutes nos condoléances aux familles des victimes, reste le problème principal : "Maintenant que fait-on ?" ...

Déclarer que nous sommes en « Guerre », que nous serons « sans pitié »…C'est assez facile.

Oui, mais contre qui ?

Le « pouvoir » s’abrite derrière le  vague terme de "terroriste" .

Qui sont-ils ? Quels sont leurs motivations ? Qui les dirige ?

 

Il serait bon d’avoir le courage de désigner clairement « l’ENNEMI »…d’assumer « la Guerre », mais une guerre totale, sans état d’âme, avec comme seul but de garantir la sécurité des citoyens, l’intégrité culturelle et géographique du territoire France et par là même de l’Europe… Un vœux pieux ?

Ils faudra bien qu'un jour, sous la pression des événements...et du nombre de morts…nos « politiques » réalisent que l'Islam n'est pas compatible avec la République et encore moins avec la Démocratie...

.En outre, l'Armée n'a plus les moyens suffisants pour intervenir.

Vendredi soir, "Sentinelle" a été mis en échec flagrant.

Mais, quoi d’étonnant pour une opération essentiellement politico-médiatique, juste destinée à remonter "un peu" dans les sondages....

Alors, attendons quelques jours, passé le Deuil National, quelques "marches des lemmings" comme en janvier dernier ( Lire l'excellent livre de Serge Federbuch : La marche des lemmings ou la deuxième mort de Charlie Hebdo")

Je crains fort que tout cela ne débouche pas sur grand-chose de significatif tant, de puis de nombreuses années, les paroles s’envolent au fil des élections….Serais-je pessimiste ?

 

Enfin, affaire à suivre tout de même.

 JMR

  


Écrire commentaire

Commentaires : 0