Commentaire de Bernard Richard sur la page "Point de situation ZAY".

<<Bernard Richard.
l'ignorance effarante dont font preuve tous ces écrits sur la vie, la trajectoire politique et patriotique de Jean Zay montre que l'histoire de France n'est guère mieux pratiquée par les têtes blanches que par les têtes blondes. Pauvre France>>

 

 En réponse                                             Le 20/05/2105

 

Les « têtes blanche » dont, visiblement vous ne faites pas partie, ont pour elles, dans leur grande majorité le recul suffisant pour être à même d’apprécier à leur juste valeur les actes politiques et patriotiques.

Certes Jean Zay a été un bon ministre de l’éducation Nationale et des Beaux arts…Mais dites moi...de quel réseau ou, de quel maquis de résistants faisait-il partie ?

A-t-il seulement tenté de s’évader de la prison de Riom dans laquelle il est resté « paisiblement » pendant trois ans avant d’être victime d’un lâche assassinat, au coin d’un bois, pour des raisons assez obscures, mais certainement pas pour avoir pris les armes contre l'occupant nazi.

Il a, comme tant d’autres, été victime de la guerre, cela n’en fait pas un héros national pour autant.

Enfin, à vous lire, vous qui n’êtes certainement ni tête blanche ni tête blonde, vos enseignants ont sûrement omis de vous parler de patriotisme, d’esprit de sacrifice, de respect du à l’emblème de notre Nation, qui ne s’incline que devant le Président de la République.

     Jean Zay ne s’est jamais excusé ni repenti d’avoir insulté le Drapeau au dernier degré.

 

Oui, vous avez raison : Pauvre France d’aujourd’hui, qui comme vous, préfère sa « baguette à son Drapeau ».


JMR

 

 


Commentaires : 0