Voitures électriques :

Les génies écolos ont-ils pensé aux bouchons ?

...par Patrick Jardin - Le 29/10/2019.

Voilà, moi je n’ai pas fait Science Po, ni l’École nationale des ânes, je n’ai fait qu’un BTS de mécanique automobiles et l’Institut de préparation aux affaires IPA IAE. Donc, évidemment, par rapport à tous ces intellos bardés de diplômes, je passe pour un âne. C’est la raison pour laquelle je suis dubitatif, car il me vient une réflexion.

Voilà. Les écolos se plaignent du réchauffement climatique. Personnellement, je pense que c’est une vaste escroquerie et qu’en fait, il y a toujours eu, depuis que le monde existe, des périodes très chaudes et des périodes glaciaires. Mais eux pensent le contraire et c’est leur droit. Et ils ont tellement peur de la pollution – et je ne nie pas qu’il faille faire attention – qu’ils fustigent nos bonnes vieilles bagnoles. C’est plus simple, ça coûte pas cher et ça peut rapporter gros. Et puis ces crétins d’automobilistes français se font tellement racketter sans rien dire que c’est vraiment simple de les taxer un peu plus. Et maintenant, quand vous achetez une Porsche Panamera, certes un véhicule de haut de gamme, vous payez un malus écologique d’environ 12 000 euros, ce qui rend l’acquisition de ce genre de véhicules dissuasif. En effet, même si la clientèle pour ce véhicule haut de gamme a largement les moyens de payer cet impôt idiot, ils en ont également marre de se faire plumer, d’autant que vu la technologie équipant ce genre de voitures, ce ne sont pas, et de loin, les plus polluants !

Nos braves écolos œuvrent pour le développement des véhicules électriques, oubliant quand même que ces véhicules doivent être rechargés en électricité, souvent, car ils ont un manque criant d’autonomie et l’électricité, en France, est fournie en majorité par des centrales nucléaires, dont nous ne savons pas quoi faire des déchets, les Allemands refusant désormais de nous en débarrasser. Mais ce n’est pas tout, ces véhicules électriques sont équipés pour la plupart de batteries au lithium, qu’il faut remplacer très régulièrement. Et qu’en fait-on lorsqu’elles sont hors d’usage ? À ce jour, la réponse n’a pas encore été clairement apportée.

Dans un mois ou deux nous seront en plein cœur de l’hiver, et il y a fort à parier que malgré le réchauffement climatique, nous assisterons à des chutes de neige comme cela se produit chaque année. Et les services des DDE sont de moins en moins performants.

En 1962, l’hiver le plus froid du XXe siècle, nous avons eu des périodes de plusieurs semaines avec des températures de moins 20°, avec à certains endroits 30 cm de neige. Bien que les voitures fussent bien moins performantes qu’actuellement, je me souviens que les Dauphines, 404 et autres R16 de l’époque, qui n’étaient pas des modèles de tenue de route, continuaient à rouler, de même que les bus de ramassage scolaire (à l’époque j’aurais aimé qu’ils ne fonctionnassent pas), de même que les trains etc. etc. Alors qu’actuellement, dès qu’il y a 10 cm de neige, tout le pays est bloqué, y compris les autoroutes.

Et voilà où je voulais en venir. A-t-on pensé aux chutes de neige pour ces voitures électriques ? Autoroute bloquée par la neige, 3 heures d’embouteillage, batteries à plat, que fait-on ? Sans compter que dans les véhicules électriques, il n’y a presque pas de chauffage.

Surtout, batteries à plat, et si vous êtes bloqués, sur la route ou pire sur  l’autoroute, toute la nuit, comme cela arrive parfois sans batterie et sans chauffage, que faites-vous ? Vous appelez le Samu pour embarquer votre femme et vos enfants ? Ils ne pourront même pas venir vous secourir puisque tout sera bouché ! Et quand enfin tout se débloque, plus personne ne pourra rouler puisque toutes les batteries seront à plat ! Comment recharge-t-on les milliers de véhicules pris dans les bouchons ?

Même problème lors des départs en vacances, l’été, avec les centaines de kilomètres de bouchons ! Cela en fera des voitures en panne sèche et des bouchons perpétuels, mais ça, personne n’en parle ! Encore une preuve que nos gouvernants verts ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez !

C’était juste une petite réflexion. En tous cas, je ne suis pas prêt de changer ma voiture essence contre une voiture électrique !

Patrick Jardin

Source : https://ripostelaique.com/voitures-electriques-les-genies-ecolos-ont-ils-pense-aux-bouchons.html

 

Commentaires: 0