Bilan et perspectives

 

Tentative de bilan après plus d'une année de "Pandémie COVID"

 

Un virus qui "tue peu".

Une campagne médiatique sans précédent.

Des décisions politiques défiant toute logique dans un environnement de conflit d'intérêts nauséabonds.

 

Pour :  

 * Le  "Grand remplacement" :

            Éliminer les "vieux" et les malades, ceux qui coûtent "un pognon de dingue".

Retarder la vaccination.

Interdire les soins précoces.

                    

 * Le "Grand Contrôle "orwellien"" : 

            Effrayer le "Bon Peuple" pour le soumettre et le placer sous contrôle :                             

                        Application "stop covid",

                        Assignation à résidence,

                        Vaccination obligatoire,  malgré les doutes quant à l'efficacité du vaccin et les présomptions de stérilisation des jeunes générations (?)

                        Passeport vert (et pourquoi pas "étoile jaune ?" ),

 

 * Le "Grand Déclassement" :

            Annihiler la résistance de la Nation

                        Détruire l'économie.

                        Augmenter la dette en l'adossant à la valeur de l'épargne et du patrimoine privés.

                               

 * Objectifs :

                        Promouvoir une gouvernance supranationale Européenne (ou mondiale).

                        Nationaliser le patrimoine privé.

                        Instaurer le revenu universel. 

 

 

 

Avec ce premier tableau, je risque très fort de gagner ma qualification de "Complotiste", donc je persiste et signe en espérant avoir d'agréables surprises pour m'être trompé !!

 

OUI, j'ai tendance à voir énormément de nuages noirs boucher l’horizon des prochains mois voir des prochaines années en fonction des résultats de la prochaine présidentielle.

 

Quelles peuvent être les réactions du Bon Peuple ?

 

Dans ce domaine, je suis très sceptique. Tout le monde connait la réplique de De Gaulle : "Les français sont des veaux...!"

Je pense que ce mot très dur est, une fois de plus, d'actualité.

 

Regardons avec quelle facilité les "braves gens" se sont pliés aux confinements à répétition, au port du masque, à l'attestation dérogatoire signée par eux-mêmes...les files d'attente pour se faire tester....etc...

 

En outre, comme nous le constatons tous, il n'y a "personne en face"...Il faudrait faire preuve d'un "courage à la De Gaulle de 1940" pour se lancer dans l'aventure de la reprise en main de la barre du "Bateau France", aujourd'hui à moitié submergé par les vagues, sur le point de sombrer corps et biens...!

 

Pour ce qui est du contrôle du "Bon Peuple", je m’aventurerai un peu plus loin :

 

Pour E. MACRON, je pense qu'il est essentiel, de garder le contrôle de la population jusqu'aux élections. 

Pour cela il a besoin de quelques bons prétextes pour décréter le "confinement" car :

          * qui dit confinement, dit conservation de "clusters" à virus, donc prolongation de la "pandémie".

         * qui dit confinement dit pas de manifestations "anti", et surtout, surtout pas de meetings préélectoraux...

Les débats se cantonneront donc aux plateaux TV et, dans ce domaine, E.Macron peut faire confiance aux patrons des différentes chaînes aux ordres pour "filtrer" les candidats et allouer les temps d'antenne...! 

 

Un autre point  m'interpelle : Les problèmes "logistiques" perturbant la vaccination.

 

Alors que tous les pays voisins, en particulier la Grande Bretagne, vaccinent à tour de bras pour protéger le maximum de monde, la France fait traîner les choses en faisant appel à un cabinet américain pour solutionner le problème...!

 

Cela ressemble assez à un écran de fumée cachant la volonté délibérée  de ralentir au maximum cette opération car, lorsque tout le monde sera vacciné, le Bon Peuple retrouvera la LIBERTÉ de faire ce que bon lui semble.

Les motifs justifiant un confinement auront disparus ! 

 

Donc, je crains fort que nous allions de confinement en confinement jusqu'aux prochaines présidentielles.

 

C'est peut-être d'ailleurs le sens des "décisions dures" évoquées par E. Macron face aux journalistes de la chaîne "Brut".

 

Cela expliquerait aussi pourquoi le PR et les membres du gouvernement ne montrent pas l'exemple en ne se faisant pas vacciner devant les caméras.

         * pourquoi un ministre de la santé annonce qu'il ne se fera pas vacciner, 

        * qu'à demi-mot, "Monsieur vaccin" émette quelques doutes sur l'efficacité du produit...

       * et si par bonheur, quelques "cobayes" dans les EPAD avaient la bonne idée de "passer" juste après avoir reçu leur dose, si possible avec une vidéo en direct ventilée sur les réseaux sociaux, tout cela participerait à l'augmentation du nombre de réfractaires à la vaccination (actuellement, voisin de 60%)

Pain béni : Il suffira alors, de montrer du doigt les "vrais responsables" du prochain confinement : Ces "vilains Gaulois" réfractaires à la vaccination !

 

Ça va donc certainement "secouer" dans les prochains mois.

Pour être honnête, j'espère encore avoir tort...!

 

 

JMR

 

Lire aussi : 

Pourquoi je ne crois plus nos politiques et nos médias ?

Vaccination contre le Covid : la politique du chantage continue ... sans aucune perspective

 

 

NB : Le gouvernement présentera le 13 janvier prochain un projet visant à proroger jusqu'au 31 décembre 2021 (à trois mois de l’élection présidentielle) l'état d'urgence sanitaire, qui permet de prendre des mesures d'exception face au Covid-19.

 

(Depuis le 23 mars dernier, la France a déjà cumulé près de sept mois de ce régime d'exception....)

 

En cas d’approbation, par les parlementaires, le gouvernement aura toutes possibilités pour nous imposer un contrôle de la population par "la PEUR",  la destruction de l'économie et des liens sociaux...

 

QUE VONT FAIRE NOS ELUS ???

 

 

 

 Dernière minute :

J'apprends qu'Oliver Véran avait jugé prudent de reporter ce projet de loi n°3714 à une date ultérieure...

Fausse bonne nouvelle. Ce projet de loi sera malgré tout présenté  aux députés le 13 janvier, mais pour une prorogation jusqu'au 01 juin seulement...Date à laquelle, nous pouvons nous attendre à une nouvelle prolongation pour six nouveaux mois....donc jusqu'au 31/12/2021....! Le tour est joué...

 

Mais de qui se moque-t-on ?

 

Soyons vigilants !

 

JMR

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0