Le billet de Claude Janvier

Claude Janvier est un écrivain polémiste et un rien provocateur. Doté d'un humour noir et disciple de Pierre Desproges, il est l'auteur de trois livres
« coups de gueule ».


Nous sommes empoisonnés - Le 16/10/2022.

 

par Claude Janvier.

Nous sommes empoisonnés par un président plus préoccupé de plonger notre pays dans la guerre plutôt que de jouer la carte de l’apaisement dans le conflit russo-ukrainien1.

Nous sommes empoisonnés par un déficit et une dette publique record, par une précarité et par une misère grandissante, pendant que la caste dirigeante continue à s’en mettre plein les poches. Les grands patrons du CAC 40, continuent de recevoir chaque année 200 milliards de cadeaux fiscaux (Subventions publiques, crédit d’impôts, et exonérations fiscales)2.

Nous sommes empoisonnés par des politiciens corrompus qui ne démissionnent pas et qui ne seront probablement jamais jugés correctement. Qu’il s’agisse d’Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée, mis en examen pour « prises illégales d’intérêts », d’Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, accusé lui aussi de « prises illégales d’intérêts », et d’Édouard Philippe bientôt convoqué le 24 octobre 2022 devant la Cour de justice de la République, reste-t-il un politicien intègre dans notre pays ?

Nous sommes empoisonnés par des écolos de pacotille, les « Khmers Verts », favorisant les éoliennes qui, non seulement produisent peu d’énergie, mais dont les pales, les montants et les batteries sont non recyclables. Quand tous les parcs éoliens défigurant la France seront achevés, les éoliennes ne produiront que 13% de nos besoins en électricité. Des milliards d’euros investis pour rien, mais pas perdus pour tout le monde. Bienvenue dans le monde glauque de la cupidité3.

Nous sommes empoisonnés par des usines de méthanisation censées produire du gaz et de l’électricité. Sauf que la production de ce gaz à partir d’excréments d’animaux et de déchets végétaux rejette 90% de déchets. Ces déchets, appelés « Digestat » sont étalés dans les champs, détruisant les vers de terre indispensables à la survie des terres arables. Pollution olfactive, sonore, des nappes phréatiques et j’en passe. Déjà 1075 méthaniseurs en France qui produisent, tenez vous bien, 0,6% d’électricité et 0,5% de gaz naturel. On croit rêver4.

Nous sommes empoisonnés par des médias mainstream aux ordres. Depuis plusieurs jours, la météo de l’électricité fait son apparition :

– Eco Watt Rouge, éteignez tout et mettez des cols roulés.

– Eco Watt Orange, alternez entre les pulls et les sous-pulls,

– Eco Watt Vert, consommez, mais avec modération.

Le compteur Linky va vous couper l’électricité à distance. Souriez, vous allez geler. La centrale Fessenheim est fermée sous des prétextes fallacieux, car tout fonctionne à l’intérieur. Un pas de plus vers l’esclavage voulu par nos gouvernants.

Nous sommes empoisonnés tous les jours par de la nourriture chimique, où règne en maître les colorants, les sucres blancs, les huiles bas de gamme, les antibiotiques, les hormones, les pesticides et les fongicides. Les grandes firmes agroalimentaires ne cherchent qu’à engranger des bénéfices au détriment de votre santé et aussi de celle de vos animaux de compagnie. Jetez un œil sur la composition des croquettes et des pâtées pour chiens et chats. Édifiant. Un exemple : les chats sont des carnivores, mais leurs croquettes contiennent des légumes, des fibres et des sous-produits animaux tel que des cornes et des sabots qui ont été pulvérisés.

Nous sommes empoisonnés par une médecine allopathique corrompue dont une grande majorité de praticiens ont oublié le serment d’Hippocrate. Rappelez-vous : « Vous êtes malades ? Vous avez de la fièvre ? Restez chez vous. Prenez du Doliprane et si vous vous étouffez faites le 15 ». En revanche, faites vous inoculer des liquides appelés frauduleusement vaccins toujours en essais cliniques phase 35.

Nous sommes empoisonnés par des poulets ukrainiens, – et oui, il ne manquait plus que ça -, déferlants en France. Yuriy Kiousuk, un oligarque ukrainien, spécialiste de la malbouffe, exporte depuis 2022 ses poulets aux hormones vers l’UE et la France. Au motif qu’il est Ukrainien – et qu’il faut soutenir l’Ukraine – la Commission européenne a décidé de laisser entrer sa production sans droits de douane ni vérification de la conformité de ses poulets avec les règlements phytosanitaires européens. C’est bien connu, la grippe aviaire n’existe pas en Ukraine… Allô, allô, les éleveurs français ? Il est temps de vous réveiller !6

Nous sommes empoisonnés par une justice de plus en plus laxiste et aux ordres. Article du média 442 : « Olivier Bailly, ancien Premier vice-président du tribunal judiciaire de Dijon, juge des enfants de 2003 à 2008, avait proposé de violer sa fille de 12 ans sur des sites libertins entre octobre 2019 et juin 2020. Condamné le 11 mars 2022 à deux ans de prison, dont un ferme, il a été radié de la magistrature le 28 juillet 2021, mais cette décision fait l’objet d’un recours devant le Conseil d’État. Sa peine a été allégée en appel, le 29 septembre 2022. Le tribunal l’a reconnu coupable d’« instigation à la corruption de mineur non suivie d’effet », mais l’a relaxé pour les faits d’« instigation à commettre un viol et une agression sexuelle sur mineur non suivie d’effet » ce qui ramène sa peine à deux ans avec sursis. Les juges ont été cléments envers un des leurs, car l’article 227-2 du Code pénal prévoit que « Le fait de favoriser ou de tenter de favoriser la corruption d’un mineur est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende »7.

Nous sommes empoisonnés par d’innombrables chefaillons de la république. Vire, capitale de l’Andouille, mais au propre comme au figuré. Car, si vous vous étouffez, direction les urgences de son hôpital. Et là, vous risquez en plus de mourir à cause du froid. En effet, il a été relevé 15° C dans une de ses chambres. La direction refuse d’allumer le chauffage depuis les déclarations fracassantes de la clique gouvernementale à propos du port des pulls cols roulés. Dociles, cupides et stupides, tel est le credo d’un bon nombre de petits chefs, plus soucieux de la taille de leur compte en banque que du bien-être de leur prochain. Que font les soignants et les syndicats de cet hôpital à part dénoncer les « mauvaises conditions de travail » ? Rien8.

Nous sommes empoisonnés par une dictature covidiste toujours omniprésente. Un article récent paru dans 20 minutes en date du 21 septembre 2022 fait état qu’entre le 12 et le 18 septembre 2022, 1 132 300 tests PCR et antigéniques ont été validés, ce qui représente la bagatelle de 56 615 000 euros engrangés dans les poches des fabricants de tests. Trop fort !

Jean Lassalle, ancien député, dans une vidéo devenue virale, annonce la couleur : « Maintenant, tout est fait pour saboter et détruire tous les fondements de nos civilisations. Et puis ces vaccins, moi, je n’ai pas eu le Covid, j’ai eu le vaccin Johnson qui a failli me tuer, qui m’a déformé le cœur, j’ai eu 4 opérations depuis le 3 janvier de cette année ». Cerise sur le gâteau, il déclare que le chef de l’État, les ministres et la majorité des parlementaires n’auraient pas été vaccinés. Voir sa courte vidéo9.

Nous sommes empoisonnés par des zones de non-droit dues au laxisme de la police, de la justice et du gouvernement. D’après Alain Chouet10, ancien chef du service de renseignement de crise à la DGSE, nous avons la bagatelle de 1514 quartiers de non-droit, répartis sur 859 communes et regroupant 4 millions d’habitants. Ces quartiers s’autogèrent. La police, les forces de sécurité, les secours, les services médicaux et sociaux n’y entrent jamais. La France, État de droit ? Vraiment ?

Nous sommes une minorité à dire non. Rejoignez la résistance et la désobéissance civile. À moins que votre credo ne soit de mourir à petits feux, atomisés et empoisonnés, vous avez le pouvoir de dire non. Sortons de l’UE, sortons du joug de Bruxelles inféodée aux USA, reprenons notre souveraineté et remettons de l’ordre dans notre pays.

Claude Janvier, écrivain, essayiste.

 https://www.is-edition.com

 

  1. « Imposture et Trahison », Jean-Michel Vernochet. Edition Dualpha
  2. « Le virus et le président ». Jean-Loup Izambert et Claude Janvier. IS Edition
  3. « Éoliennes. Un scandale d’État », Alban d’Arguin. Collection Pourquoi ? Synthèse
  4. « Méthanisation. La nouvelle escroquerie écologiste », Bernard Germain. Collection Pourquoi ? Synthèse
  5. https://www.is-edition.com/parution-de-covid-19-le-bilan-en-40-questions-de-jean-loup-izambert-et-claude-janvier
  6. https://www.youtube.com/watch?v=UVdvV9ugKxI
  7. https://lemediaen442.fr/le-magistrat-qui-proposait-sur-internet-de-violer-sa-fille-de-12-ans-a-eu-sa-peine-allegee-en-appel
  8. https://www.ouest-france.fr/hopital-de-vire-la-direction-refuse-d-allumer-le-chauffage-on-a-releve-150c-dans-une-chambre
  9. https://ntdtv.fr/jean-lassalle-tout-est-fait-pour-detruire-notre-civilisation
  10. « Sept pas vers l’enfer », Flammarion, 2022.

Ne rien faire, c'est être complice - Le 28/09/2022.

Il est tombé par terre, c'est la faute à Voltaire, le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau. Est-ce que la descente aux enfers de la France est la faute de nos gouvernants ? Dans une large mesure, oui, mais pas que. Loin s' en faut.

 

Excédé par le comportement laxiste d'une trop grande majorité de la population, catastrophé par le niveau du QI moyen, lassé d'entendre une multitude râler uniquement en privé - il ne faut surtout pas prendre de risques, et fatigué de l'indifférence du plus grand nombre face à une

oppression omniprésente visant à détruire l'humanité, voici quelques réflexions.

 

Récemment, sur Twitter, quelques chefs d'entreprises haussaient le ton face à l'augmentation infernale des factures de l'électricité. Légitime revendication, sauf qu'il a fallu que cela leur tombe dessus pour qu'ils s'affolent. Et ce n'est pas terminé, car Élisabeth Borne vient d'avertir qu'en

2023, il y aura une hausse des tarifs (comprise entre 10 et 20 %). Ce n'est bien évidemment pas la faute des Russes, mais bien de l'incurie des gouvernements à gérer - entre autres - le parc des centrales nucléaires. (1) (2)

 

De plus en plus de gens vaccinés constatent les dégâts irréversibles des "liquides expérimentaux" dans leur corps. 2600 effets secondaires graves par semaine.

- Covid-19 : le bilan en 40 questions, retour sur deux ans d'infos et d'intox -.

Pourtant, les bonnes informations circulent. Encore faut-il vouloir s'informer. Je suis toujours sidéré de la facilité avec laquelle une grande majorité de gens a obéi au doigt et à l'œil. La trahison des oligarques financiers et des gouvernants ne m'étonne pas, mais autant de précipitation d'une grande partie de la population à se soumettre à des confinements inutiles - c'est prouvé -, à des couvre-feux débiles, à des dérogations de sortie, à porter un masque bleu qui

ne protège en rien du SARS Cov-2 (3) et à se faire injecter des "liquides expérimentaux" encore en phase d'essais cliniques me laisse encore pantois.

 

La taxe foncière vient d'augmenter outrageusement dans certaines régions - 40 % - et je ne vois toujours pas grand monde prendre le chemin de la résistance et de la désobéissance civile.

 

Pour lutter contre le réchauffement climatique, - il a bon dos -, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères va tripler dans les trois ans. Le chemin de la résistance, c'est quand vous voulez.

 

Inflation du prix des Pellets - granulés de bois -. Le prix du sac de 13 kg que j'ai connu il y a 6 ans à 3,70 € oscille aujourd'hui entre 9 et 15 €. Je ne vois toujours pas grand monde prendre le chemin de la résistance et de la désobéissance civile. Oui, je sais, je me répète. (4)

 

Inflation galopante du carburant, des denrées alimentaires, des produits de première nécessité etc. La désobéissance civile, c'est quand vous voulez...

 

Propagande oblige, menace de récession énergétique, menace de guerre, menace de nouvelles pandémies... N'en jetez plus, la cour est pleine.

 

Une cruche sans talent, - mais avec 280 000 abonnés TikTok, cherchez l'erreur - se met en scène devant un incendie en Espagne. - 220 000 hectares partis en fumée -. Affligeant et consternant. Le plus incroyable est que la donzelle continue à œuvrer dans les réseaux sociaux. Pas de censure contre ce genre d'exhibition scabreuse. En revanche, la censure fonctionne parfaitement bien pour les opposants et résistants. Mes amis de la chaîne TV "Les Mousquetaires de l'info" viennent de se faire interdire leur chaîne You Tube, juste après une interview à propos de notre dernier livre. (5)

 

Le niveau scolaire est au ras des pâquerettes. Le ministre de l'Éducation nationale semble plus préoccupé par l'éducation sexuelle dans les écoles que de faire en sorte que l'enseignement soit de qualité. Beaucoup de professeurs râlent, mais ne font rien. - désolé si j'en choque quelques-uns, mais ne rien faire au niveau national fait de chacun de vous un complice -. Quant aux

parents d'élèves, persuadés que chacun de leur enfant est un pur génie, n'hésitent pas à interpeller les profs au sujet d'une note basse, plutôt que de regarder réellement où est le problème. Toujours pas grand monde pour rejoindre la résistance, etc. (6)

 

La majorité des artistes crachent sur le peuple, plus soucieux du maintien de leurs subventions gouvernementales que de faire correctement leur métier.Voici un extrait d'une interview incompréhensible de François Cluzet dans l'émission, "C'est à vous". Le brouet malodorant de Cluzet, c'est ici : (7)

 

Les chefaillons de la République peuvent continuer à servir leurs maîtres sans sourciller. En effet, les magistrats, dont le salaire moyen est de 4 700 € nets, viennent de se voir gratifier d'une augmentation substantielle : 1 000 € bruts mensuels. (8) Les agents de la fonction publique, voient leur point d'indice revalorisé de 3,5 % (9) et la revalorisation des retraites est de 4 %. Le

leitmotiv gouvernemental est de compenser la hausse des prix due à l'inflation en 2022. (10) Le SMIC n'est revalorisé que de 2,01 %. - cherchez l'erreur - (11). Le problème est que l'inflation est de 6,1 % en 2022. (11) Donc, à part les magistrats, vous pouvez sortir la boîte de mouchoirs et resserrer votre ceinture.

 

Du fleurissement des panneaux avec la mention "Ouvert dans le respect des règles sanitaires" ornant les devantures d'une majorité de magasins, en passant par le vigile discipliné veillant à ce que chaque client potentiel franchissant la porte de sa boutique s'enduise les mains de gel

hydroalcoolique, pour en arriver à la déclaration fracassante de Jean Castex,

- "Prendre le café debout, c'est interdit, mais le boire assis, c'est autorisé", tout ce cirque montre et démontre chaque jour l'ampleur du désastre intellectuel national. Cette maxime "Castexoise", digne de figurer dans le Guinness, a été appliquée à la lettre par une majorité de cafetiers et de

restaurateurs. Trop fort ! Subventions quand tu nous tiens... (12)

 

La majorité des médecins endormis grâce aux subventions des laboratoires pharmaceutiques ont oublié que l'Ordre des Médecins - qui met des bâtons dans les roues à chaque praticien honnête -, a été créé sous le gouvernement de Vichy. (13)

 

La gauche bourgeoise racialiste qui nous gouverne depuis le départ du Général de Gaulle, plus préoccupée de détruire les valeurs morales, familiales, religieuses et culturelles de notre pays en ouvrant les portes à un wokisme débridé, à une théorie du genre pervertie - pléonasme - et à

l'imposition des LGBTQ+, ne peut aboutir qu'à l'extinction de notre civilisation. Cette gauche racialiste répugnante a déjà sévie en 1789, car cette "révolution" dont presque tout le monde se glorifie, n'était en fait qu'un coup d'état afin de préserver et d'amplifier leurs privilèges existants, de confisquer et de s'accaparer une majorité de biens privés, de détruire les valeurs spirituelles en saccageant les églises et en se rendant coupable d'un régicide.

 

Cette bourgeoisie cupide et nauséabonde, sous couvert d'altruisme et d'humanité, continue de soutenir un plan mondial criminel soigneusement calculé dont l'unique but est de réduire la population et de la maintenir en esclavage.

 

Le temps est à l'action. Ceux qui agissent se reconnaîtront. Quant aux autres, voici de quoi méditer :

- Ne rien faire, c'est leur laisser le champ libre.

- Ne rien faire, c'est laisser aux générations futures un monde déshumanisé.

- Ne rien faire, c'est permettre à une caste de continuer à s'enrichir au détriment de chacun.

- Ne rien faire, c'est être complice.

- Ne rien faire, c'est laisser les autres décider à votre place.

 

Rien n'est écrit. Tout peut changer, car vous pouvez créer le futur. Ne l'oubliez pas, le futur est entre vos mains pour le meilleur ou pour le pire.

 

Contestez les choses pour aider la société à prospérer est un devoir. Résistance et désobéissance civile, tel est le bon credo.

 

Claude Janvier.

Écrivain, essayiste. Co-auteur, avec Jean-Loup Izambert, journaliste d'investigation, des livres "Le

virus et le président" et "Covid-19, le bilan en 40 questions". IS Édition. https://www.is-edition.com/

 

Notes :

(1) https://www.leparisien.fr/economie/energie-des-hausses-de-1o-a-20-pour-les-particuliers-en-2023-13-

09-2022-V3U6ZXL2NFEOJLC2YENICRIHDU.php

(2) https://twitter.com/PhilippeMurer/status/1565043072567853057

(3) https://www.is-edition.com/actualites/parution-de-covid-19-le-bilan-en-40-questions-de-jean-loup-

izambert-et-claude-janvier/

(4) ) https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/inflation-le-prix-des-granules-de-bois-flambe-c-est-l-

effet-pot-de-moutarde-ou-papier-de-toilette-2602416.html

(5) https://www.youtube.com/watch?v=DbVlW3kpchk

(6) https://twitter.com/PapNdiaye/status/1569233354406461442

(7) https://twitter.com/cavousf5/status/1567951575636738051

(8) https://www.midilibre.fr/2022/09/12/hausse-de-salaire-des-juges-de-1-000-euros-par-mois-combien-

gagne-exactement-un-magistrat-en-france-10538860.php

(9) https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15783

(10) https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15325

(11) https://www.linternaute.fr/argent/guide-de-vos-finances/1757028-smic-2022-net-brut-horaire-son-

nouveau-montant/

(12) https://www.epochtimes.fr/coronavirus-la-consommation-dans-les-bars-et-cafes-ne-pourra-plus-se-

faire-debout-mais-seulement-de-maniere-assise-indique-jean-castex-1918272.html

(13) https://bourgogne-franche-comte.ordre.medecin.fr/sites/default/files/domain-

127/CP%20ORIGINE%20DE%20L%20ORDRE%20ET%20HISTOIRE%20.pdf

 

La malveillance d'Allianz - Le 29/07/2022.

Allianz l'assureur malveillant ?

 

Le communiqué de presse international très officiel publié il y a peu par ladite compagnie d'assurances m'a conforté dans le fait que nous subissons quotidiennement une propagande scandaleuse et spécieuse plus destinée à terroriser la population mondiale qu'à l'aider.

Voici leur prose (en italique et en vert) publiée à travers le monde. Mes remarques sont en caractères noirs. Je vous laisse juger :

 

" Johannesburg/Londres/Munich/New York/Paris/São Paulo/Singapour. Les entreprises doivent se préparer à une augmentation des troubles sociaux. Le potentiel déstabilisateur des chaînes d’approvisionnement perturbées et la hausse du coût de la vie due à l’inflation pourraient provoquer des troubles civils dans de nombreux pays du monde"

 

Les médias nous assènent que les chaînes d'approvisionnement ont considérablement souffert au cours des deux dernières années en raison de la "pandémie" Covid-19. Une soi-disant pénurie de matériaux alors qu'en fait, des stocks, il y en a. Mais étant donné que les pays ont géré la crise Covid-19 de façon totalement frénétique et illogique, cela a affecté le prix des expéditions. Cette "crise" n'est pas prête de s'arrêter, car inflation et stagflation sont les maîtres mots du moment. Profits en hausse pour l'Etat français car, plus les prix grimpent, plus la TVA récoltée est importante. Ajoutez à cela les bénéfices réalisés par les centrales d'achats et le commerce en général grâce à des prix majorés à tour de bras et à l'épée de damoclès que représente les menaces de restrictions, vous obtenez encore plus de soumissions de la population et encore plus de laisser pour comptes.

 

Concernant l'huile de tournesol, la moutarde et la farine, ce serait la faute du Président

Poutine et des vilains français qui ont sur-stockés les produits... J'ignorais que nous

dépendions autant de l'Ukraine pour tout un tas de produits. Naïvement, je pensais que la

moutarde était fabriquée dans la région de Dijon... Tout ce cirque est fort étrange, car, il y a peu, je me trouvais en Croatie et je n'ai pu que constater que les rayons des supermarchés regorgent de moutarde et d'huile de Tournesol.

Le FMI en rajoute une couche : "Les problèmes d’approvisionnement qui ont touché à peu près tous les secteurs depuis l’automne risquent de perdurer jusqu’en 2023". C’est ce qu’on peut lire dans un nouveau rapport du FMI. À la fin de l’année dernière, le FMI s’attendait encore à ce que les pénuries de voitures soient en grande partie résorbées d’ici à la mi 2022 et que les autres goulets d’étranglement aient disparu d’ici à la fin de cette année, mais le variant omicron est arrivé comme un cheveu dans la soupe. (1) Quel bla-bla inutile et terrorisant.

 

Les dommages et les pertes causés par les manifestations précédentes en France, au Chili, aux États-Unis et en Afrique du Sud ont coûté des milliards de dollars.Le pouvoir des médias sociaux, combiné à la polarisation politique, alimente les mouvements de protestation.

 

Vous noterez au passage qu'Allianz pointe du doigt les réseaux sociaux et les médias libres.

Cela vous étonne ?

 

Les entreprises devraient examiner et mettre à jour leurs plans d’urgence si nécessaire, en tenant compte des vulnérabilités de la chaîne d’approvisionnement.

La confiance dans les sources traditionnelles d’information et le leadership étant ébranlée, le rôle des plateformes de médias sociaux dans l’activation des troubles civils devient de plus en plus influent. Les grèves, les émeutes et les mouvements de protestations violentes présentent des risques pour les entreprises, car, en plus des bâtiments ou des actifs subissant des dommages matériels coûteux, les opérations commerciales peuvent également être gravement perturbées avec des locaux inaccessibles, entraînant une perte de revenu.

 

« Les troubles civils représentent de plus en plus une exposition plus critique pour de nombreuses entreprises que le terrorisme », déclare Srdjan Todorovic, actuellement responsable de la gestion de crise, Royaume-Uni et pays nordiques, chez AGCS (à

compter du 1er juillet, Todorovic devient responsable de la violence politique mondiale et des solutions pour les environnements hostiles chez AGCS). « Il est peu probable que les troubles sociaux diminuent de sitôt, compte tenu des répliques du Covid-19, de la crise du coût de la vie et des changements idéologiques qui continuent de diviser les sociétés du monde entier. Les entreprises doivent être attentives à tout indicateur suspect et désigner des voies claires pour la désescalade et l’intervention, qui anticipent et évitent le risque de blessures du personnel et/ou de dommages aux biens commerciaux et personnels.

 

Les mutations sans fin du SARS-CoV-2... Ce vilain virus qui arrête de se propager au début du conflit russo-ukrainien, pendant les élections présidentielles et législatives, mais qui repart de plus belle cet été... Alors que les "spécialistes" n"ont pas arrêté de nous bassiner que le virus mourrait avec le chaud et se propageait avec le froid...

Ne pas oublier que la quasi-totalité des pays est sous contrôle de l'OMS... Cette dernière,

largement financée par la fondation Gates, la Gavi Alliance, Baxter international Inc, l'UE..., est aussi complètement noyautée par les lobbies pharmaceutiques.

Alice Desbiolles, épidémiologiste, le 5 janvier 2022, citait une déclaration de l'OMS à Europe 1

dans l'émission de Sonia Mabrouk : "Le coronavirus n'est qu'un "amuse-gueule" de ce que nous allons vivre ces prochaines années... Nous rentrons dans l'ère des pandémies, on peut parler d'épidémie de pandémie...". La messe est dite ! Cerise sur le gâteau, en 2018, bien avant l'apparition du SARS-Cov-2 en janvier 2020, l'OMS déclarait : "... La maladie X est une maladie encore inconnue (diantre) mais qui un jour, très probablement, émergera, et sera potentiellement très grave avec un risque pandémique majeur...".

 

L'OMS, "l'Organisation Morbide de la Santé", ose donc épouvanter la population avec une prospective terrifiante qu'une maladie inconnue déferlera sur la planète. Pareille déclaration non scientifiquement démontrée et totalement infondée, relève d'une grande perversité et d'une totale escroquerie. L'OMS est belle et bien une organisation corrompue, aux ordres de l'oligarchie financière mondiale apatride.

 

Les Nations unies ont mis en garde contre le potentiel déstabilisateur des chaînes d’approvisionnement perturbées et de la flambée des prix des denrées alimentaires, des

carburants et des engrais, en particulier dans le contexte de la Russie et de l’Ukraine, qui représentent environ 30 % de l’approvisionnement mondial en blé. « Tout cela sème

les graines de l’instabilité politique et des troubles dans le monde entier », a déclaré le

Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, en mars 2022. Dans le même temps, le cabinet de conseil en risques Verisk Maplecroft considère qu’une augmentation des troubles civils est «inévitable » dans les pays à revenu intermédiaire, qui ont pu offrir une protection sociale pendant la pandémie, mais qui auront maintenant du mal à maintenir ce niveau de dépenses à mesure que le coût de la vie augmentera.

Selon les projections de l’indice Verisk Civil Unrest [1], 75 pays connaîtront probablement une

augmentation des manifestations d’ici la fin de 2022, ce qui entraînera, par exemple, une

fréquence plus élevée de troubles et davantage de dommages aux infrastructures et aux

bâtiments. Les perspectives sont les plus sombres pour les 34 pays qui font face à une

détérioration significative d’ici août 2022. Plus d’un tiers de ces États se trouvent en Europe et en Europe centrale (12), suivis des Amérique (10), de l’Afrique (6), du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (3) et de l’Asie (3).

 

Les pertes économiques et assurées des manifestations précédentes ont été importantes, créant des réclamations importantes pour les entreprises et leurs assureurs. En 2018, le mouvement des Gilets jaunes en France s’est mobilisé pour protester contre les prix du carburant et les inégalités économiques, avec des pertes évaluées à 1,1 milliard de dollars [2] en chiffre d’affaires en quelques semaines seulement. Un an plus tard, au Chili, des manifestations à grande échelle ont été déclenchées par une augmentation des arifs du métro, ce qui a conduit à des pertes de 3 milliards de dollars [3].

Aux États-Unis, on estime que les manifestations de 2020 contre la mort de George Floyd en garde à vue ont entraîné plus de 2 milliards de dollars de pertes assurées [4], alors que les

émeutes sud-africaines de juillet 2021, qui ont suivi l’arrestation de l’ancien président, Jacob Zuma, et ont été alimentées par des licenciements et des inégalités économiques ont causé des dommages d’une valeur de 1,7 milliard de dollars [5].

Plus tôt, cette année au Canada, en France et en Nouvelle-Zélande, les manifestations contre les restrictions liées au Covid-19 comprenaient des convois de véhicules créant des perturbations dans les grandes villes.

 

La désinformation médiatique et politique s'en donne à cœur joie. L'article du New York Times cité en note de leur communiqué donne une vision cauchemardesque de la situation en France en 2018 à l'époque des manifestations des Gilets Jaunes. Alors qu'en fait, les magasins de luxe ont subi pendant cinq semaines une petite baisse de CA, vite rattrapée les années suivantes.

Car malgré les confinements, les couvre-feux et la "crise sanitaire", le marché de luxe se porte à merveille. Difficile est la vie du secteur des produits de luxe... Vite un mouchoir ! Extrait de "Ouest France du 28 juillet 2021" :

"malgré la crise sanitaire, pourquoi le marché du luxe, dominé par la France, se porte-t-il si bien ? Le leader mondial du luxe, le groupe LVMH, vient d’annoncer des ventes record avec des profits qui ont augmenté de 44 %. D’excellents résultats à l’image du marché du luxe qui reprend des couleurs, malgré le contexte difficile et la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19" (2)

 

Vous noterez que toutes les manifestations pointées par Allianz ne sont pas l'œuvre du hasard, mais bien de l'incurie de certains gouvernements qui au lieu, de résoudre les situations ne cessent de l'envenimer. Bienvenue dans le monde fantastique des marchands de chaos. Une société dystopique nous attend. En gros, on ne peut rien solutionner, il faut s'attendre au pire et donc assurez-vous chez nous de préférence, nous vous ferons des contrats aux petits oignons. Quel altruisme !

 

Un réseau de disruptions

L’influence des réseaux sociaux joue un rôle croissant dans la mobilisation des manifestants et l’intensification des troubles sociaux. « L’effet unificateur et galvanisant des médias sociaux sur ces manifestations n’est pas un phénomène particulièrement récent, mais pendant la crise du Covid, il s’est combiné à d’autres facteurs potentiellement inflammatoires tels que la polarisation politique, le sentiment anti-vaccination et la méfiance croissante envers le gouvernement pour créer une tempête parfaite de mécontentement », a déclaré Todorovic. « La géographie était aussi moins un obstacle. Ceux qui partageaient les mêmes points de vue ont pu partager leurs opinions

plus facilement et se mobiliser en plus grand nombre plus rapidement et plus efficacement. Dans un monde où la confiance dans le gouvernement et les médias a fortement chuté, la désinformation pourrait s’installer et les griefs partisans être intensifiés et exploités.

 

En clair, il faut trouver le moyen de supprimer les réseaux sociaux, responsables de tous les maux. Bienvenue dans le monde parfait où tout serait sous contrôle des Etats, des

multi-nationales, des assureurs, des banquiers, des trusts agro-alimentaires, de Monsanto

et de Big Pharma. Le monde parfait, uniformisé, homogénéisé et aseptisé. Mortel !

 

Les cibles de troubles civils, ou de dommages collatéraux qui en découlent, pourraient inclure des bâtiments gouvernementaux, des infrastructures de transport, des chaînes d’approvisionnement, des locaux commerciaux, des entreprises à capitaux étrangers, des stations-services, des centres de distribution de biens critiques et des entreprises touristiques ou hôtelières.

 

Les entreprises devraient examiner et mettre à jour leurs plans d’urgence si nécessaire, en tenant compte des vulnérabilités de la chaîne d’approvisionnement. Ils devraient également revoir leurs polices d’assurance en cas d’augmentation de l’activité de troubles locaux. Les polices d’assurance de biens peuvent couvrir les réclamations pour violence politique dans certains cas, mais les assureurs offrent une couverture spécialisée pour atténuer l’impact des grèves, des émeutes et des troubles civils (SRCC).

 

« La nature des menaces de violence politique évolue, car certaines démocraties deviennent instables et certaines autocraties répriment fortement les dissidents. Les troubles peuvent se produire simultanément dans plusieurs endroits, car les médias sociaux facilitent désormais la mobilisation rapide des manifestants. Cela signifie que les grandes chaînes de vente au détail, par exemple, pourraient subir plusieurs pertes lors d’un événement à différents endroits dans un pays », explique Todorovic.

 

Comment les entreprises peuvent se préparer et prévenir le pire

Les meilleures pratiques sur la façon dont les entreprises doivent se préparer ou réagir à de tels incidents de troubles civils dépendent de nombreux facteurs, y compris la nature de l’événement déclencheur, la proximité du lieu et le type d’entreprise. Allianz Risk Consulting a développé une liste de recommandations techniques pour les entreprises et les particuliers afin d’aider à atténuer les risques liés aux situations de troubles civils, en tenant compte de ces variables et des voies associées pour la désescalade, la communication et la réponse.

 

Fin du communiqué tout à fait indigeste, mais reflétant la mentalité sordide inhumaine de tout un tas de dirigeants, plus soucieux de leur carrière et de leur misérable vie, plutôt que du bien-être de la majorité. Répugnant.

Boycottons ces sociétés écœurantes. Ce n'est pas facile, mais si nous étions de plus en plus nombreux à ne plus les cautionner, notre monde s'en porterait beaucoup mieux.

 

Claude Janvier

Écrivain, essayiste

Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre : Covid-19, le bilan en 40 questions, retour

sur deux ans d'infos et d'intox.

 

https://www.is-edition.com/?fbclid=IwAR29qEZ2Dt2nlOfSwPDlXtZkzbv9LhgptkH4MbPjesIpX3cdhkzRBS8S9T8

 

Notes du communiqué de presse Allianz

 

https://www.verisk.com/archived/verisk-to-acquire-wood-mackenzie/RéférencesVerisk, A Dangerous New Era Of Civil Unrest Is Dawning In The United States And Around The World

New York Times, In Paris, ‘Yellow Vest’ Protests Cut Sharply Into City’s Luxury Trade, December 17,2018

World Economic Forum, How 2020 Protests Changed Insurance Forever, February 22, 2021

Forum économique mondial, How 2020 Protests Changed Insurance Forever, 22 février 2021

AP News, Les émeutes sud-africaines vont coûter 1,7 milliard de dollars en réclamations d’assurance, 8

septembre 2021

Notes du billet.

(1) https://www.retaildetail.be/fr/news/general/problemes-dapprovisionnement-et-inflation-jusquen-2023/

(2) https://www.ouest-france.fr/economie/commerce/luxe/pourquoi-le-marche-du-luxe-se-porte-t-il-si-bien-

4fa98d74-eeec-11eb-8fb3-44cfaeb2c880

Qui a voulu empêcher un colloque pour la paix en Syrie ? Le 13/06/2022.

Le Mouvement International pour la Souveraineté des Peuples, en la personne de son président Adnan Azzam, a organisé un colloque "Pour la paix en Syrie, stop à l'embargo inhumain contre le peuple syrien" vendredi 10 juin 2022, place de la Bastille à Paris.

 

Citoyens français et franco-syriens engagés de longue date dans les associations humanitaires et culturelles à travers le monde, nous nous sommes rendus à plusieurs reprises en Syrie depuis 2011, et avons constaté, année après année, la dégradation dramatique des conditions de vie du

peuple syrien et les souffrances inadmissibles qui en découlent pour les populations civiles.

Coupures d'électricité quotidiennes, absence d'éclairage public, manque d'énergie, d'essence et de gazole, pas de chauffage, manque de nourriture, de matières premières, de médicaments, et de produits de première nécessité, telle est l'oppression constante que subit le peuple syrien à cause des sanctions auxquelles la France est hélas associée.

 

Les nombreux intervenants étaient, tout à tour, en train de démontrer l'inutilité des sanctions économiques pesant sur le peuple syrien depuis 2011, et d'apporter les preuves que le rapport "César" qui a servi de blanc-seing à la coalition internationale pour les imposer, est un rapport mensonger monté et financé par un pays belligérant contre la Syrie, et soutenu par Human Right Watch qui est une ONG fabriquée et financée par Georges Soros dont l'activisme de déstabilisation envers d'innombrables pays souverains n'est plus à démontrer, quand tout à coup, un groupuscule d'individus fit irruption dans la salle et nous empêcha momentanément de

continuer nos exposés.

Devant l'impossibilité de les raisonner, nous avons été obligés d'intervenir et avec l'aide du public, de les repousser et au final de les expulser dans le calme.

Des policiers sont venus rapidement constater les faits.

Ainsi, notre colloque a pu reprendre et se terminer un peu plus tard dans une ambiance sereine.

 

- Qui est derrière cette tentative de censure ?

- Qui veux étouffer les évidences que cette guerre sert les intérêts de la coalition internationale ?

- Qui est contre la paix en Syrie et qui ne souhaite pas que son peuple puisse vivre dignement ?

 

Peut-être, faut-il chercher les causes de cet extrémisme dans les ingérences militaires américaines et de leurs alliés qui se sont multipliés dans le monde, largement accompagnées de faux rapports et de propagandes scandaleuses destinés à mettre en état de choc l'opinion publique.

Rappelez-vous les fausses informations à propos des charniers de Timisoara, d'armes chimiques

inexistantes en Irak et en Syrie, et des soldats libyens drogués violeurs...

Le lavage de cerveau s'intensifie de plus en plus à grande échelle à travers des médias de masse complices.

 

Nous demandons solennellement l’arrêt immédiat de l’embargo affamant le peuple syrien. Les morts inutiles, les souffrances des nourrissons et des enfants doivent cesser immédiatement et impérativement.

 

Nous appelons à la levée immédiate de la loi « César » qui n’a d’autre but que d’asphyxier financièrement le gouvernement syrien afin d'arriver à un changement de régime, tout en faisant souffrir inutilement le peuple syrien.

 

Les pressions ne nous empêcheront pas de continuer sans relâche à dénoncer cet embargo inhumain.

Ce mépris intolérable de la vie humaine doit s’arrêter sans délai.

La France, patrie des droits de l’homme, doit manifester sa vocation et affirmer ses valeurs humanistes en agissant pour supprimer la loi "César".

 

Claude Janvier

Écrivain, essayiste

Membre du Mouvement International pour la Souveraineté des Peuples.

 

24 avril 2022. Voter Emmanuel Macron ou Marine Le Pen ?

Incroyable mais vrai. Jean-Luc Mélenchon et ses fidèles appellent à voter

Macron. En réalité, ils exhortent à ne pas donner une seule voix à l'extrême

droite, ce qui revient au même. L'extrême gauche au secours du soldat

Macron. Mince alors ! Désabusé devant tant de trahison, je le fus encore

plus, quand Fabien Roussel, le chef du PC, fit de même, bien droit dans ses

bottes. La troisième et dernière onde de choc me frappa quand, avec sa

casquette vissée sur la tête et son air négligé, le trotskiste Philippe Poutou,

lui aussi, retourna sa veste, en appelant à voter l'innommable. Les

communistes au chevet du destructeur mondialiste du pays. Jean Jaurès, au

secours ! Revient, ils sont devenus totalement cupides et corrompus.

Les fidèles partisans de Jean-Luc Mélenchon devraient se poser des

questions concernant un échange de SMS sans équivoque entre Emmanuel

Macron et le patron de " La France Soumise". Le préfixe "In" ayant volé en

éclat définitivement depuis le 10 avril 2022 après les résultats du premier

tour. En effet, selon "Le Canard Enchainé", Mélenchon a bien envoyé au

président sortant le message suivant « J’ai clairement pris position contre Le

Pen. À vous, maintenant, de donner des signes clairs à nos électeurs pour

leur permettre de bouger". Extrait de l'article de Marianne du 13 avril 2022 intitulé : Taxe sur

les grandes entreprises, SMS à Mélenchon… Macron drague à gauche toute !

La cohorte de députés mélenchonistes appellent à ne pas voter pour

l'extrême droite. Abstention ou vote Macron. En clair, ils vous demande de

voter pour celui qui va continuer à détruire les fondements de notre société,

de notre patrimoine et de notre culture.

Il faudrait que les abstentionnistes comprennent une bonne fois pour toutes

que, par leur faute, les mêmes énarques sont élus depuis plus de 40 ans.

S'abstenir c'est maintenir la caste au pouvoir. S'abstenir, c'est trahir vos

voisins, vos amis, votre famille et votre pays. L'abstention n'est pas un choix

puisqu'il consiste à laisser les autres décider à sa place.

Que les partisans et dirigeants de l'UDI, de la LR, du PS et des Verts

appellent à voter pour le président sortant, nous en avons l'habitude. Bien au

 

chaud à boire des coupettes avec quelques toasts de foie gras, tout va pour le

mieux.

Mais avant de montrer qui sont les partisans du non-changement afin de

préserver leurs acquis, voici en quelques lignes le bilan peu flatteur

d'Emmanuel Macron.

- Plus d'un Français sur deux en âge de travailler est au chômage ou en

situation précaire.

- 7 personnes sur 10 renoncent à se soigner pour des raisons financières, à

cause du manque de médecins et de structures de soins ou du délai d'attente

interminable. Le virus et le président. Jean-Loup Izambert et Claude Janvier. IS édition

- 17 millions de Français touchés à des degrés divers par la crise du

logement.

- 15,8 millions de pauvres sur 32 millions d'actifs. Car en France, en dessous

de 800 € de revenu par personne, - 1423,31 € pour un couple -, vous êtes

considéré comme pauvre. Mais rassurez-vous, à partir de 801 €, vous n'êtes

plus considéré comme étant dans le besoin. Le virus et le président. Jean-Loup Izambert

et Claude Janvier. IS édition

- Démantèlement systématique du code du travail, boulots précaires en

hausse, augmentation du chômage, endettement du pays, privatisation de

secteurs entiers de l'économie, Emmanuel Macron poursuit la politique de

destruction nationale de "Sarkozy l'Américain" et de "Flamby le bricoleur".

- Le taux d'endettement des ménages français a atteint un nouveau record

historique de 101,8 % de leur revenu disponible au troisième trimestre 2021

(1).

- Désertification industrielle. Depuis 1980, les branches industrielles ont

perdu près de la moitié de leurs effectifs, soit 2,2 millions d’emplois. Dans le

même temps, la part de l’industrie dans le PIB a reculé de 10 points pour

s’établir à 13,4 % en 2018, contre 25,5 % en Allemagne, 19,7 % en Italie, ou

encore 16,1 % en Espagne. (2).

 

- Inflation constante, hausse des taxes, hausse scandaleuse des carburants, de

l'énergie, des denrées alimentaires et des matières premières. - La crise

sanitaire, comme la guerre en Ukraine, ne sont responsables en rien de la

crise économique actuelle -. Il est évident que ces deux crises ne vont pas

contribuer à juguler l'inflation, mais comme nous l'avons largement

démontré dans notre ouvrage "Le virus et le président", l'effondrement de

notre société était déjà bien réelle. 

- Gestion calamiteuse de la crise sanitaire. Pas de masques, hôpitaux sous-

équipés, réduction drastique des budgets, les cliniques privées non

sollicitées ni réquisitionnées pour aider les hôpitaux publics,  prescription

totalement écartée de médicaments efficaces pour enrayer le virus au profit

de l'obligation presque obligatoire pour tout le monde de se faire injecter des

liquides expérimentaux encore en phase 3 d'essai clinique.

- Répression sanglante des gilets jaunes. Pour rappel : 13 morts, 27

personnes ont perdu un œil, plus de 150 blessés graves, plus de 1500 blessés

et, cerise sur le gâteau, des gens emprisonnés pour leurs convictions

politiques. 

- Plus de 200 milliards de cadeaux fiscaux aux grands patrons du CAC 40

chaque année. - Exonérations fiscales, subventions publiques, crédit

d'impôts -

Cinq ans de règne sans partages, sans dialogues et sans compassions.

Emmanuel Macron a réussi l'exploit insensé de fracturer la société en deux,

développant un antagonisme au sein de nombreuses familles et de

nombreuses entreprises. Une catastrophe.  

Le plus affligeant est que, malgré ce palmarès sordide, pratiquement toutes

les institutions, syndicats et fondations appellent à voter pour lui. La France

est bien gangrenée par une caste politico, médiatico, intello, bobo, bien

ancrée à ses privilèges. Heureusement qu'une grande majorité des citoyens

de ce pays va réfléchir, - je l'espère -, et prendre la bonne décision. A savoir,

pas d'abstention et pas une seule voix pour Emmanuel Macron.

 

Si vous hésitez malgré tout, voici la liste des associations, fondations,

syndicats et médias qui vous trahissent tous les jours. Boycottez toute cette

engeance et arrêtez vos donations, vous ne vous en porterez que mieux.

Vous pouvez noter qu'une telle mobilisation n'a pas pu se faire sans un

démarchage intensif et accéléré grâce à une multitude d'employés qui ont

travaillé d'arrache-pied afin d'obtenir les accords et participations des

artistes, sportifs, etc. Beaucoup d'argent investi.

- 11 avril 2022. L'immonde journal "le Monde", canard subventionné par nos

impôts et par la fondation Gates appelle à voter Macron au second tour.

Dans un éditorial publié à cette date, Jérôme Fenoglio, le directeur du

quotidien, l'annonce sans détours en évoquant une "responsabilité

historique". Le fondateur de ce qui est devenu un instrument de propagande

majeur de la doxa gouvernementale, doit, se retourner dans sa tombe.

- 12 avril 2022. La Fondation Abbé Pierre appelle à voter Macron. Son

fondateur doit, lui aussi, se retourner dans sa tombe, vu que sa fondation

déclare et je cite : "... Nous le savons, les 5 années passées n’ont pas été à la

hauteur des enjeux sur le plan de la lutte contre la pauvreté, la précarité, le

creusement des inégalités et le mal-logement...". Soit leurs dirigeants sont

"maso", soit la vérité est ailleurs... Sans surprises, Bruno Morel, directeur

général d'Emmaüs solidarité, embraye le pas à la décision de la Fondation

Abbé Pierre. (3)

- 13 avril 2022. Le CNOSF - Comité National Olympique et Sportif Français

- appelle à voter Macron. Après l'appel d'une cinquantaine de sportifs de

haut niveau aux comptes off-shore du même qualificatif, le comité déclare :

"Parce que le CNOSF défendra toujours les valeurs humanistes et

d’universalité portées par le sport, son Conseil d’administration constate, à

une large majorité, que le programme d’Emmanuel Macron est le seul à

répondre à cet enjeu fondamental". Encore une escouade de nantis qui n'ont

pas lu le programme de Marine Le Pen. BFMTV Présidentielle : le CNOSF appelle à son

tour à voter Macron. 13 avril 2022

- 13 avril 2022. Le pacte du pouvoir de vivre - 65 organisations - appelle à

voter contre l’extrême-droite au deuxième tour de l’élection présidentielle.

Extrait de leur communiqué : "Certes, nous sommes à bien des égards

 

critiques sur le bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron : les réponses du

gouvernement à l’urgence climatique n’ont jamais été à la hauteur de

l’enjeu ; la faible ambition en matière de lutte contre la pauvreté n’a fait

qu’aggraver les inégalités ; le déficit de dialogue avec la société civile a

creusé la défiance démocratique... Aussi nous entendons et comprenons le

sentiment éprouvé par beaucoup, parmi les plus exclus, les jeunes, les

militants du climat, les syndicalistes... d'avoir été ignorés par le pouvoir en

place.

Pour autant, nous ne pouvons pas accepter une vision de notre pays faisant

la part belle à la préférence nationale, hostile par nature aux étrangers et

aux valeurs d’accueil et d’hospitalité." Sans blagues. En clair, on ne vous

aime pas mais on revote pour vous. (4)

- 14 avril 2022. L'UNIOPSS - Union nationale interfédérale des œuvres et

organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux - appelle à voter

Macron. Communiqué de presse à cette date. Extrait : " Néanmoins, si nous

sommes critiques vis-à-vis du bilan social d’un président de la République,

nous sommes conscients du danger pour la démocratie et des conséquences

irréversibles que représenterait l’accession de l’extrême-droite au pouvoir.

En conséquence, nous appelons à voter Emmanuel Macron le 24 avril

prochain..."

- 15 avril 2022. Des artistes jaillissent de leurs salons confortables pour

lancer une tribune appelant à voter Macron. Extrait : « Demain, nous

n’osons imaginer ce que deviendrait la culture au sein de notre pays si

c’était elle que le suffrage désignait », insistent les signataires de la tribune,

parmi lesquels Gilles Lellouche, Charlotte Gainsbourg, Pierre Arditi, -

chantre du vote à gauche. Macron est de gauche, c'est nouveau ? -, Jane

Birkin, etc. Plus décevant, Fabrice Luchini, Catherine Frot et Bruno Solo. Le

Parisien. Présidentielle : près de 500 artistes appellent à voter Macron, « sans illusions, sans hésitations et

sans trembler ».

- 15 avril 2022. Un collectif de professionnels de santé appelle à voter

Macron. Un des signataires de ce collectif, est le Dr Martin Blachier. Tiens

donc ! Je vous fais grâce du communiqué lénifiant à la gloire d'Emmanuel

Macron. Les membres de ce collectif doivent être atteints d'Alzheimer, car la

 

destruction du système de soins méthodique orchestré durant le quinquennat

Macron est évident. Obéissant au doigt et à l'œil à Bruxelles, raréfaction des

budgets, manque de matériels, soignants virés et matraqués... J'en passe et

des meilleures. De ce fait, là aussi, la vérité est ailleurs. (5)

- 15 avril 2022. JDD : un collectif d'universitaires appelle à voter Emmanuel

Macron face à Marine Le Pen lors du second tour de la présidentielle. Je

vous fais grâce du discours inconsistant. (6)

- 15 avril 2022. Voici la liste d'autres associations appelant à voter

Emmanuel Macron. Publié par Public Sénat. - On croit rêver -. Ligue des

droits de l’homme (LDH), le Syndicat de la magistrature (SM), le Syndicat

des avocats de France, la Confédération paysanne, les organisations

étudiantes Fage, FSE, MNL et Unef, le syndicat Solidaires, les ONG Oxfam,

Greenpeace et Amis de la Terre, les associations Attac, Droit au logement et

FCPE, le Mrap, et SOS Racisme. Ouf ! N'en jetez plus, la cour est pleine. (7)

- 16 avril 2022. Médecins, infirmiers, élus… 1 000 acteurs de la santé

appellent à faire barrage à l’extrême droite. Dans cette tribune au JDD, plus

d’un millier de professionnels de santé lancent « un appel solennel en faveur

du seul vote qui permet de préserver nos solidarités », celui d’Emmanuel

Macron. « Les valeurs de notre système de santé ne sont pas celles de

l’extrême-droite », écrivent-ils. Ils oublient les fermetures des lits, la

réduction drastique des budgets, le manque de matériel, les maternités

fermées, le refus de soigner les non vaccinés etc. (8)

- 18 avril 2022. Laurent Berger (CFDT) et Philippe Martinez (CGT)

appellent à voter Macron et de facto, la retraite à 65 ans. Marcel D Le média en

442, 18 avril 2022. Laurent Berger (CFDT) et Philippe Martinez (CGT) appellent à voter Macron et la

retraite à 65 ans

Extrait du média 442 : L’État finance les syndicats :

"Comme les médias mainstream n’ont pas besoin d’abonnés pour vivre, les

syndicats n’ont pas besoin d’adhérents. En 2021, le taux de syndicalisation

en France est le plus faible de son histoire, de l’ordre de 7 % des salariés.

En 2019, il était de 10,3 %. L’État a donné 18,7 millions en 2020 à la CFDT

 

et 18,1 à la CGT via l’AGFPN (association nationale de gestion des fonds

du paritarisme).

Les revenus des dirigeants syndicalistes sont semblables à ceux des

électeurs de Macron (3 500 €/mois). Le secrétaire général de la CFDT,

Laurent Berger, perçoit 5 400 euros mensuels, 13e mois compris. Le salaire

mensuel de Philippe Martinez serait de 3 439 euros/mois, primes et

treizième mois inclus. Et tout cela, c'est frais non inclus… Les syndicats ne

sont pas vendus. Ils sont payés pour être vendus."

Rappelez-vous qu'en 2017, Laurent Berger, traitait de factieux les Gilets

Jaunes et déclara plus tard que le problème des soignants suspendus n'est pas

important.

- 18 avril 2022. Nagui, Bruno Guillon, Valérie Damidot, Michel Cymès, etc.

- Le toubib qui s'en est pris violemment aux soignants non-vaccinés.- Voir

la liste des animateurs qui appellent à voter pour Emmanuel Macron. (9)

- 19 avril 2022. WWF France attend un "projet sincère et détaillé"

d'Emmanuel Macron etc. Totalement surréaliste. Macron nous plombe

d'Éoliennes - dont les composants sont non recyclables -, et achète le gaz de

schiste américain - qui est une catastrophe écologique -, mais tout va bien.

Le WWF France fait confiance à Macron. JDD WWF France attend un « projet sincère et

détaillé » d’Emmanuel Macron pour affronter la crise écologique

- 19 avril 2022. Depuis Lyon, l’Association des Maires Ville & Banlieue de

France appelle à voter pour Emmanuel Macron. On croit rêver. À travers un

communiqué ce mardi, l’association entend voter «contre le recul des

valeurs de fraternité, qui constituent le cœur battant de la Nation.» (10)

- 19 avril 2022. L'Echo touristique. Election présidentielle : l’UNAT Paca

appelle à voter pour Emmanuel Macron. Et oui, même une association de

tourisme se mobilise. (11)

À la lumière de cette liste non exhaustive, vous pouvez réaliser que,

pratiquement, l'ensemble des universitaires, des médias de masse, des

sportifs de haut niveau, des artistes subventionnés bien au chaud, des

fondations type "usine à gaz" plus ou moins utiles, des syndicats félons, de

 

la myriade d'associations "humanitaires" - à prouver - et enfin de la haute

sphère médicale, est prêt à toutes les compromissions afin de garder leurs

avantages. La grande caste au pouvoir.

C'est vrai, il vaut mieux voter pour Emmanuel Macron qui va nous entériner

la proposition de loi 3714. Quésako ? C'est un projet de loi liberticide,

déposée le 21 décembre 2020 à l'Assemblée Nationale, instituant un régime

pérenne de gestion des urgences sanitaires, - Procédure accélérée -. (12)

Exemple d'un des articles : Art. L. 3131-4 b). Prendre des mesures de

réquisition de toute personne et de tous biens et services nécessaires pour

répondre à la menace ou à la situation sanitaire ou autoriser l’adoption de

telles mesures.

Nous atteignons des summums de trahisons inégalées. Difficile d'admettre

qu'il y ait autant de compromissions ! Et pour les adjoints, les cadres, les

sous-chefs fidèles et une majorité d'élus locaux rampants, le profit est

toujours bien palpable. Car, pour les seconds couteaux, les largesses de

l'office, comme pour les gens de maisons, sont grands ouverts !

Ne vous étonnez pas que pléthores d'ONG et d'associations plus ou moins

utiles veulent s'installer en France. Et pour celles qui y sont déjà, ne vous

étonnez pas qu'elles appellent à voter en faveur de Macron. Car, voici un

extrait de l'ordonnance n° 2022-533 du 13 avril 2022, - vous noterez la date -

, définissant la nature, les conditions et les modalités d'octroi par le

gouvernement de privilèges, immunités et facilités à des organisations

internationales, d'agences décentralisées de l'Union européenne et à certaines

associations ou fondations. Voici un extrait de l'article 2 :

I. - Une organisation internationale répondant aux conditions prévues à

l'article 1er jouit de la capacité juridique sur le territoire de la République

française. Elle peut notamment contracter, acquérir ou aliéner des biens

immobiliers et mobiliers et ester en justice.

II. - Sont octroyés à une organisation internationale répondant aux

conditions prévues à l'article 1er les privilèges, immunités et facilités

suivants :

 

1° L'inviolabilité des locaux, des biens, des archives, des documents, de la

correspondance et de la valise diplomatique ;

2° L'immunité de juridiction, sous réserve des dispositions de l'article 7 ;

3° L'immunité d'exécution pour les biens et avoirs de l'organisation ;

4° L'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée sur les livraisons de biens

et les prestations de service destinés à son usage officiel, le cas échéant dans

les limites et conditions fixées par les conventions internationales instituant

l'organisation et, dans tous les cas, dans les limites et conditions fixées par

la législation fiscale française ;

5° L'exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties, de la taxe

d'enlèvement des ordures ménagères et de la taxe sur les locaux à usage de

bureaux pour les locaux que l'organisation occupe au titre de ses activités

officielles et dont elle est propriétaire, ainsi que, pour les seules places de

stationnement réservées à des véhicules immatriculés en série privilégiée

desservant des locaux affectés à son usage officiel et dont elle est

propriétaire, de la taxe sur les surfaces de stationnement ;

6° L'exonération de la taxe d'habitation pour les locaux affectés à l'usage

officiel de l'organisation internationale ;

7° L'exonération des droits de mutation lors de l'acquisition d'un bien

immobilier destiné à l'usage officiel de l'organisation internationale ;

8° L'exonération des droits de douane et taxes à l'importation des

marchandises et services nécessaires aux activités de l'organisation

internationale ;

9° L'exonération des taxes à l'introduction de marchandises ou de services

destinés à son usage officiel, le cas échéant, dans les limites et conditions

fixées par les conventions internationales instituant l'organisation et, dans

tous les cas, dans les conditions fixées par la législation fiscale française ;

10° L'exonération de taxes sur l'achat de véhicules de service (13)

 

Les preuves sont là. Comme un puzzle, il faut les chercher, les trouver, les

assembler et ensuite les montrer et les dénoncer !

Marine Le Pen est déjà jugée alors qu'elle n'a jamais dirigé le pays. Elle n'est

pas jugée non plus sur son programme. Personne n'est capable d'affirmer

qu'elle pourrait ou pas apporter une meilleure gestion à notre pays. De toute

façon, elle ne pourra gouverner qu'avec un gouvernement d'unité nationale.

Donc, rien ne pourra être pire qu'Emmanuel Macron, serviteur de l'oligarchie

financière mondiale apatride états-unienne, qui ordonne au parlement

européen de piller les nations occidentales. Si Marine Le Pen est élue, ce

sera cinq ans de répit, où cette emprise toxique pourra reculer. C'est à

espérer et cela vaut vraiment le coup d'essayer. Nous n'avons rien à perdre et

tout à y gagner.

Face à la machine de guerre propagandiste de la caste macroniste, l'avenir de

notre pays est entre les mains de chacun. Ne vous trompez pas.

Claude Janvier

Écrivain, essayiste. Auteur de trois livres "coups de gueule". Co-auteur avec

Jean-Loup Izambert du livre "Le virus et le président". IS édition. À paraître

bientôt, avec les mêmes auteurs : "Covid-19 : Le bilan en 40 questions.

Retour sur deux ans d'infos et d'intox". IS édition https://www.is-

edition.com/actualites/parution-le-virus-et-le-president-jean-loup-izambert-claude-janvier/

Notes :

(1) https://www.capital.fr/immobilier/immobilier-en-france-la-bulle-se-degonfle-tres-serieusement-quelle-

sera-lampleur-de-la-chute-1433424

(2) https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/fs-2020-rapport-politiques-

industrielles-table.pdf

(3) https://www.challenges.fr/immobilier/la-fondation-abbe-pierre-appelle-a-voter-emmanuel-

macron_808949

(4) https://www.pactedupouvoirdevivre.fr/actualites/communique-le-pacte-du-pouvo

https://www.pactedupouvoirdevivre.fr/membres

(5) https://vnexplorer.net/politique-de-sante-non-au-projet-demagogique-de-marine-le-pen-

eh20226492820.html

 

(6) https://www.lejdd.fr/Politique/tribune-medecins-infirmiers-elus-1-000-acteurs-de-la-sante-appellent-a-

faire-barrage-a-lextreme-droite-4106125

(7) https://www.publicsenat.fr/article/politique/presidentielle-des-associations-appellent-a-faire-barrage-a-

marine-le-pen-202810

(8) https://www.lejdd.fr/Societe/le-24-avril-choisissons-lespoir-et-lambition-plus-de-150-universitaires-

appellent-a-voter-pour-macron-4105996

(9) https://www.public.fr/News/Nagui-Bruno-Guillon-Valerie-Damidot-la-liste-de-ces-animateurs-qui-

appellent-a-voter-pour-Emmanuel-Macron-1706263

(10) https://www.leprogres.fr/elections/2022/04/19/depuis-lyon-l-association-des-maires-ville-banlieue-de-

france-appelle-a-voter-pour-emmanuel-macron-dimanche

(11) https://www.lechotouristique.com/article/election-presidentielle-lunat-paca-appelle-a-voter-pour-

emmanuel-macron

(12) https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3714_projet-loi

(13) https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045570469

Voter : OUI, mais pour qui ?

Le 04/04/2022.

 

Une trop grande majorité de la population se laisse bercer par le bla-bla lénifiant orchestré par les médias main stream, les politiciens, les financiers et la plupart des économistes. Trop d'abstentionnistes d'une part, et manque de jugement d'autre part, font que les résultats sont à la mesure de ce que l'on mérite, à savoir, d'être dirigés par des nuisibles.

Une analyse des faits, des actions et des programmes de chacun est nécessaire avant de se rendre au bureau de vote. 

Les abstentionnistes ne comprennent pas que bouder les urnes, fait le jeu des politiciens en place. En effet, leurs militants fidèles les propulseront toujours au pouvoir, sans états d'âmes. Être de droite ou de gauche est devenu un débat stérile depuis François Mitterrand, où les cohabitations successives nous ont amené plus d'impôts, - Nicolas Sarkozy a réussi le tour de force d'imposer aux français une taxe sur les abris de jardins, que François Hollande s'est empressé de conserver -, plus d'inflation, plus de charges, plus de lois liberticides et de moins en moins de pouvoir d'achat. Nous avons dépassé le point de non-retour. Le changement, c'est maintenant ou jamais ! 

Passons donc en revue rapidement chaque candidat :  

- Emmanuel Macron : Bradage de nos industries à commencer par Alstom, privatisations à tout crin, hausse du carburant, hausse des denrées alimentaires et des matières premières, hausse des impôts. Liste non exhaustive.  (Le Coronavirus, comme la guerre en Ukraine, ne sont

responsables en rien de la crise économique). Il est évident que ces deux crises ne vont pas contribuer à juguler l'inflation, mais comme nous l'avons largement démontré dans notre ouvrage "Le virus et le président" coécrit avec mon ami Jean-Loup Izambert, IS édition,l'effondrement de notre société était déjà bien réelle. 

Gestion calamiteuse de la crise sanitaire - pas de masques, hôpitaux sous-équipés, réduction drastique des budgets, cliniques privées pas sollicitées ni réquisitionnées pour aider les hôpitaux publics,  prescription totalement écartée de médicaments efficaces pour enrayer le virus au profit de l'obligation presque obligatoire pour tout le monde de se faire injecter des liquides expérimentaux encore en phase 3 d'essai clinique, et répression sanglante des gilets jaunes. - pour rappel : 13 morts, 27 personnes ont perdu un œil, plus de 150 blessés graves, plus de 1500 blessés et, cerise sur le gâteau, des gens emprisonnés pour leurs convictions politiques -. 

Dette abyssale de la France, planche à billet qui tourne toujours à fond alors qu'il n'y a jamais le moindre euro pour augmenter le Smic et les retraites.

15,8 millions de pauvres sur 32 millions d'actifs, plus de 200 millions de cadeaux fiscaux aux grands patrons du CAC 40 chaque année... Une catastrophe. 5 ans de règne sans partages, sans dialogues et sans compassions. Un vrai cauchemar. Fuyez-le. 

 

- Valérie Pécresse : Invisibilité de son patrimoine et de ses actifs financiers. Soupçonnée de prise illégale d'intérêts. Dans un article publié le mardi 18 janvier 2022, le média Blast dévoile la façon dont la présidente de la région Île-de-France s’est organisée pour transférer les actions Alstom que le couple Pécresse détient dans une fiducie. (dont le nom est inconnu).

Collusion avec Emmanuel Macron dans l'affaire Alstom. Son époux a été vice-président et directeur général d’Alstom puis président d’Alstom Renewable Power. Depuis 2016, il est Président Directeur Général de GE Renewable Energy. 

Pendant le mandat de Nicolas Sarkozy, elle a été Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, puis son porte-parole. Rappelons que Nicolas Sarkozy a détruit la Libye et assassiné son président Mouammar Kadhafi avec l'aval de l'ONU, qu'il a trahi les Français en  2005 en disant oui au  traité de Lisbonne, alors que les Français avaient dit non, et qu'il s'est empressé de remettre la France dans l'OTAN. Valérie Pécresse avait donc accepté de servir un président félon. Fuyez-la. 

 

- Anne Hidalgo : Maire de paris depuis 2014. Les Parisiens doivent être "maso" pour l'avoir réélue. En effet, depuis sa nomination à la tête de la capitale, l'endettement de cette dernière explose. De 2014 à 2021, le montant cumulé de la dette passe de 3,4 à 7,7 milliards d'euros, soit une augmentation de 110 %. Camps de migrants omniprésents, coincés entre des bretelles de sortie du périph et le périph lui-même, quartiers de Paris où le deal de drogues est devenu au fil du temps une véritable industrie, rien n'est sérieusement fait pour résoudre ces graves problèmes. 

Paris est devenu une ville de plus en plus sale et mal entretenue. Au pieds de nombreux arbres, - dans le 7ᵉ arrondissement par exemple -, les herbes folles non coupées côtoient les canettes et les papiers gras. Mais c'est écolo...

D'ailleurs, en septembre 2019, The Guardian décrit Paris comme « l'homme sale de l'Europe ». L'article souligne que, malgré les 550 millions d'euros dépensés tous les ans par la ville pour débarrasser les trottoirs des déchets et excréments ainsi que pour vider les 30 000 poubelles publiques, la capitale est toujours surnommée « Paris poubelle ». Selon plusieurs élus, le budget

propreté de la ville est en réalité en baisse. En réponse, Anne Hidalgo incite les Parisiens à se prendre « en charge » pour lutter contre la saleté. Sans commentaires...

Elle vient d'imposer la vitesse de 30 km/h dans Paris et multiplie les radars.

Les PV pour excès de vitesse dans Paris coûtent 135 €. Il faut bien réduire l'endettement... Elle a fait aussi peindre les passages piétons du quartier du Marais aux couleurs du drapeau LGBT. Ça coûte une blinde et en finalité, ça ne sert strictement à rien, à part tenter de s'attribuer les bulletins de votes de cette communauté. Vu comment elle gère Paris, elle ne doit, en aucun cas,

gérer le pays. Fuyez-la. 

 

- Marine Le Pen : Une présidentielle de plus pour Marine Le Pen, la troisième. La première de ses 22 mesures pour 2022 concerne l’arrêt de l’immigration incontrôlée en donnant la parole aux Français par référendum.

Le problème avec elle est le sabordage contrôlé ou incontrôlé de dernière minute. Nous avons encore en mémoire le débat avec Emmanuel Macron en 2017 qui était un bide total. À se demander si elle ne l'avait pas fait exprès.

Pour le Frexit, elle penche pour une  renégociation des traités européens, n’envisageant ensuite que par défaut d’y désobéir unilatéralement ou de se retirer de l’UE. Conclusion, si nous ne sortons pas de l'hégémonie de Bruxelles, des USA et de l'OTAN, ça ne sert à rien. À vous de voir. 

 

- Jean-Luc Mélenchon : À noter qu'en 1992, il appelle à voter pour le traité de Maastricht. Donc, pro-européen, pro-Bruxelles et par ricochet pro-USA. A contrario, il a eu aussi une volonté de se rapprocher de la Russie et il est à noter que les députés de la FI ont lutté contre l'entérinement du passe sanitaire liberticide. Sa proposition de VIe République est toujours valable et figure en première position dans son programme. En 2017, il a appelé ses électeurs à voter en faveur d'Emmanuel Macron, ou blanc ou nul. Il savait qu'en donnant ce genre de consignes, Macron avait toutes les chances d'être élu.  Il redonnera les mêmes consignes après le 10 avril 2022. Rédhibitoire, car cela propulse Macron. Enfin, concernant le Frexit, même remarque que pour Marine Le Pen : Renégociation des traités européens, n’envisageant ensuite que par défaut d’y désobéir unilatéralement ou de se retirer de l’UE.

Pas fiable. Fuyez-le. 

 

- Fabien Roussel : C'est le premier candidat du PCF depuis Marie-George Buffet en 2007. Favorable au RIC. Programme “Les Jours Heureux”, Fabien Roussel tente de donner un nouveau souffle aux communistes. Il se prononce en faveur de renationalisations dans certains secteurs, mentionnant les autoroutes, l'énergie (EDF et Engie) ou une compagnie d'assurances comme Axa. Il veut quitter l'OTAN. Opposant au passe sanitaire. Gros bémol, il est partisan d'une vaccination généralisée. C'est presque rédhibitoire. En effet, la vaccination contre la Covid-19 ne doit pas être

obligatoire, et ce, pour deux raisons. La première est le fait de n'imposer que des vaccins ARNm alors que les gens devraient avoir le choix entre un vaccin classique et un ARNm et aussi que, dans ce cas précis, des médicaments efficaces ont été écartés sciemment par le pouvoir en place. - Hydroxychloroquine, Ivermectine, Budésonide, etc. - À vous de voir

 

- Eric Zemmour : C’est le candidat que personne n’attendait. Au programme, la lutte contre l’immigration clandestine, priorité numéro 1.

Toujours en les reliant à cette thématique, il égrène diverses propositions sur l’emploi ou le pouvoir d’achat. Pour le Frexit, c'est pareil que Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon : Renégociation des traités européens, n’envisageant ensuite que par défaut d’y désobéir unilatéralement ou de se retirer de l’UE.

Il ne minimise pas la responsabilité de l' par rapport à ce qui se passe en Ukraine. Il est contre le passe vaccinal. Difficile de trancher si oui ou non, il pourra être à la hauteur s'il est élu. À vous de voir.

- Nathalie Arthaud : Elle en est à sa troisième campagne présidentielle sous les couleurs du parti "Lutte Ouvrière". Solidaire des Gilets Jaunes. Elle revendique un programme communiste révolutionnaire et défend le camp des travailleurs. Son objectif principal est d’assurer un emploi à chacun avec un salaire permettant de vivre correctement. Bien qu’opposé à l’UE qu’elle décrit comme “une machine capitaliste qui sert la grande bourgeoisie”, elle soutient une certaine construction européenne basée sur le dépassement des frontières nationales. À vous de voir

 

- Nicolas Dupont-Aignan : Député de l’Essonne, il est le candidat souverainiste de Debout La France. Il se présente comme le candidat de l’indépendance de la France et de la liberté des Français. Pendant la crise sanitaire, il a fait partie des opposants au passe sanitaire, mais aussi à la vaccination obligatoire. Bien qu’il n’ait parlé du « Frexit », Nicolas Dupont-Aignan envisage une sortie complète de l’UE par référendum. Il dit vouloir remplacer l’Union européenne par une communauté des nations libres, souveraines sur leurs frontières, budget et supériorité de la loi. Afin de regagner l’indépendance militaire et stratégique de la France, le candidat souverainiste aspire également à sortir du commandement intégré de l’OTAN. Il souhaite aussi arrêter les sanctions à l’égard de la Russie. À vous de voir.

 

- Yannick Jadot : Bref passage à Greenpeace. Il soutien Nicolas Hulot qui le rend de facto suspect. En effet, Hulot était pour la taxe carbone qui est une taxe inique, (laissant libre les grands pollueurs), et a inondé le marché de produits Ushuaïa plombés aux produits chimiques. Jadot est favorable aussi à la taxe carbone. Il dénonce les relais pro-russes en France et veut mettre fin au projet gazier Nord Stream 2. Du coup, le gaz en Europe va arriver des USA. Ce sera du gaz de schiste dont l'extraction est une catastrophe écologie. Ce gaz est ensuite liquéfié, puis sera transporté à bord de portes conteneurs polluants plus que l'ensemble des voitures d'un pays de l'UE.  Il veut mettre le paquet sur l'Éolien, mais l'Éolien est aussi une catastrophe écologique et ne procure que peu d'électricité. Enfin, il soutient la vaccination obligatoire, et se prononce à armer l'Ukraine. Fuyez-le. 

 

- Jean Lassalle :  Il a soutenu et soutient les Gilets Jaunes, et s'est positionné contre le passe sanitaire et le passe vaccinal. Dès septembre 2018, il a annoncé sa candidature pour 2022 sous l’étiquette de son parti "Résistons" qui défend une France authentique. Il a d’ailleurs effectué un

tour de France à la rencontre des citoyens pour leur proposer de remplir des “Cahiers de l’Espoir”, qui sont des cousins des cahiers de doléances, appelant à la créativité du peuple et non à la révolution. Dans son programme présidentiel, Jean Lassalle présente une vision

intergouvernementale de l’Europe. Se réclamant du gaullisme, le candidat du mouvement "Résistons" ne prévoit toutefois pas de sortir de l’UE. A vous de voir.

 

- Philippe Poutou : Il souhaite avant tout rompre avec le système capitaliste, qu'il juge dangereux et pas réformable. Il entend ainsi fusionner les banques pour constituer un monopole public du crédit, réquisitionner les grandes entreprises de l'énergie, pharmaceutiques, du transport, de la

communication et des secteurs clés de l'industrie, mais aussi sortir du nucléaire en dix ans. Il veut en finir avec l'élevage industriel et développer des transports 100% publics et gratuits. Semaine de 32 h, Smic à 1800 € net et retraite à 60 ans. Il est contre le passe sanitaire et vaccinal, mais pour les vaccins contre la Covid-19. Même remarque que précédemment à ce sujet. Il se prononce pour une sortie de l’Union européenne tout en prônant l’avènement d’une Europe des travailleurs et des peuples. À vous de voir.  

 

Voici donc le tour d'horizon des candidats pour l'élection présidentielle du 10 avril 2022. Je n'ai pas de consignes à donner, à part rejeter d'office Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon.

Je pense sincèrement qu'il faut privilégier les candidats qui veulent sortir de l'UE, - ou tout au moins avoir une Europe de coopération, non dépendante du joug de Bruxelles et des USA, qui souhaitent sortir de l'OTAN, qui se sont positionnés contre le passe sanitaire et le passe vaccinal,

- ce sont des passes totalement liberticides - , qui sont opposés à la vaccination obligatoire contre la Covid-19 et qui ont un programme tenant la route. Notre futur à tous est dans les mains de chacun. 

Claude Janvier

Écrivain, essayiste. Auteur

Ukraine, Russie, Syrie... Appréhender l'échiquier mondial.

Le 22/03/2022.

 

Afin de comprendre à quoi sert le conflit Ukrainien, il est nécessaire de comprendre les enjeux politiques, économiques et surtout, qui tire les ficelles.

 

Relater tous les jours la guerre, comme font la plupart des journalistes des médias main stream en mal de gros titres et de sensations fortes, n'apporte aucune compréhension des véritables faits. Une minorité de politologues, d'écrivains et d'enquêteurs diffusent de très bonnes analyses, relayées dans les médias libres. S'informer est donc toujours possible, à condition de le vouloir et de reléguer les diffusions lénifiantes et soporifiques des journaux élévisés, de BFMTV et du reste du PAF - paysage audio visuel français-, à sa juste place qui est : la poubelle.

 

Malheureusement, la réalité est tout autre. La grande majorité des gens, hypnotisée et scotchée quotidiennement devant leur écran de télévision, sont devenus des machines à gober la propagande. Le drapeau Ukrainien flotte en haut à gauche des écrans TV, les artistes condescendants se mobilisent, les larmes de crocodile coulent à flots, les mairies font retentir les sirènes, et la Tour Eiffel s'est vu parée des couleurs bleue et jaune, grâce à Anne Hidalgo.

La même qui avait fait éteindre le symbole de la France, le jour où Alep a été libérée.

Sans commentaires...

A part la valeur pédagogique débouchant sur le fait que beaucoup de gens ont appris à quoi ressemblait les couleurs du drapeau Ukrainien, l'esbroufe et le bourrage de crâne est total.

 

Dons pour l'Ukraine, pétitions en lignes, sollicitations dans les magasins, la machinerie humanitaire a enclenché le turbo et l'injection. L'Union européenne vibre à l'unisson ! Que c'est beau !

 

Nous aurions souhaité et nous espérons toujours la même ferveur intense, le même élan de fraternité, la même communion pour les massacres qui perdurent au Yémen - 377 000 morts -, au Donbass - 15 000 morts -, en Syrie - entre 400 000 et 500 000 morts - et en Irak - 500 000 morts -.

 

Mais rien, pas une ligne ou presque, pas de drapeaux qui s'agitent, pas d'artistes bobos déblatérant leurs compassions niaiseuses et sirupeuses, pas de BHL en visite, - notre grand reporter de guerre, mais en studio -, pas de dons, pas de soutien, pas d'élan fraternel, rien. Le néant total. Pire, à en croire la télévision à l'époque de l'invasion de l'Irak par les USA et la

coalition internationale, il n'y aurait eu que des "frappes chirurgicales".

Quelle ignominie !

La présence des bataillons nazis présents en Ukraine, totalement adoubés par le président Ukrainien et son gouvernement, sont minimisés par la "grande presse", dans une complaisance crasse. Face à l'ignoble, la tolérance de la presse semble tellement surréaliste qu'on aurait du mal à y croire.

Et pourtant, le cauchemar propagandiste à enclenché les réacteurs. À partir du moment où la presse main stream en parle, gardez à l'esprit que la vérité est ailleurs et que c'est sujet à caution. Personne ne relate qu'il y a, peu ou prou, 102 000 paramilitaires dans l'armée Ukrainienne ! - Wikipédia, Guerre en Ukraine - (Forces en présence)-

Mais revenons brièvement à la situation en Ukraine et au Donbass.

L'Ukraine est, depuis le coup d'État de 2014, sous la coupe d'opérations étasuniennes, faisant avancer l'alliance militaire de l'OTAN qui est très hostile à la Russie. Ce vaste pays est devenu l'ennemi public n°1 des USA et de ses vassaux. La péninsule de Crimée avec la base Russe de Sébastopol est dans le viseur de l'OTAN.

La population de Crimée n'a jamais voulu faire partie de l'Ukraine. Un référendum fut organisé et une écrasante majorité de Criméens a voté pour le retour en Russie, dont ils avaient été séparés par une décision autocratique de Khrouchtchev en 1954. Bien entendu, les propagandistes occidentaux ont dénoncé cette « invasion russe », qui relève du fantasme le plus abject.

Quant à la région du Donbass, composée des provinces de Donetsk et Lougansk, les habitants, consternés par le coup d'État de 2014 et par les menaces de perdre leur esprit patriotique envers la Russie, ont proclamés leur indépendance. Depuis, l'enfer s'est abattu sur eux, et les bombardements successifs par le gouvernement Ukrainien depuis 2014 à fait plus de 15 000

morts.

 

Le protocole de Minsk signé le 5 septembre 2014 par les représentants de l'Ukraine, de la Russie, de la république populaire de Donetsk (DNR) et de la république populaire de Lougansk (LNR) était destiné à mettre fin à la guerre en Ukraine orientale. L'accord était centré sur un cessez-le-feu

immédiat dans la région du Donbass, et de procéder au retrait du territoire ukrainien des formations armées et du matériel militaire illicites, ainsi que des combattants irréguliers et des mercenaires. Traduisez les bataillons néonazis.

 

Cet accord n'a jamais été respecté par les présidents successifs Ukrainien depuis le début et la région du Donbass vit l'enfer depuis 8 ans. Outre le fait que la Russie ne pouvait pas accepter que des missiles de l'OTAN soient braqués vers Moscou depuis l'Ukraine, la diplomatie était bel et bien au point mort. Le président Poutine a donc pris une décision très difficile, à savoir de régler le problème. On peut le blâmer, on peut l'encenser, on peut le critiquer, mais les enjeux, comme nous allons le découvrir, sont loin d'être simples. Il y a une grande différence entre "celui qui fait la guerre, et celui qui créé le piège pour que la guerre se fasse". Citation à méditer.

 

Il est avant tout nécessaire de comprendre qu'il y a trois grands courants qui dirigent la Terre :

1) Une oligarchie financière "libérale", la plus puissante et la plus riche.

Elle est composée de politiciens, industriels, financiers, et patrons de médias, se trouvant dans le clan des démocrates américains incarné en ce moment par Joe Biden, de la City de Londres, du Canada de Justin Trudeau, de la majorité de pays de l'UE dont la France, du Japon, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et d'Israël.

Leurs valets obéissants et ultra-friqués tels que Bill Gates, George Soros, et les GAFAM - Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft - s'assurent de la propagande, du noyautage des états et de la censure.

 

2) Une oligarchie financière "impérialiste" à tendance nationaliste-populiste, devenue au fil du temps un challenger sérieux et dangereux pour l'autre faction, composé aussi de politiciens, d'industriels et de financiers, se trouvant dans le clan des républicains américains incarné par Donald Trump, de la Chine de Xi Jinping, de la Russie de Vladimir Poutine, du Brésil de Jair Bolsonaro, du Vénézuela de Nicolas Maduro, et de la Hongrie de Victor Orban.

 

3) Et le reste des pays qui ne veulent pas prendre parti entre les deux, penchant tantôt pour un courant, tantôt pour l'autre, tout dépend des alliances, investissements et contrats économiques.

Les dirigeants des États-Unis, à l’abri dans leur arrogance en tant que « nation indispensable », n'ont pas de respect pour les autres pays du monde.

 

Il ne faut pas oublier que depuis leur création, les USA sont en guerre contre un ou plusieurs pays.

 

Il est évident que la Russie représente un bloc que les USA doivent harceler constamment afin de la faire plier.

 

Depuis le Kosovo et l'ex-Yougoslavie - ou je le rappelle il y avait des camps d'entrainements de Djihadistes pour aller combattre en Syrie - les USA veulent faire plier, entre autre, la Russie

et s'assurer d'avoir la main mise totale sur tous les pays de l'UE.

Le conflit actuel par l'Ukraine interposée est un épisode majeur de l'affrontement entre la faction libérale - USA, UE - et la faction impérialiste-populiste - Russie, Chine - 

L'Ukraine est bien loin d'être dirigée par des altruistes. En effet, qui a entendu parler de la loi n°38 sur les peuples autochtones votée le 1er juillet 2021 ? En substance, cette loi interdit aux slaves - Russes et Hongrois - de parler leur propre langue.

En finalité, les slaves ne sont plus protégés en Ukraine et sont considérés comme des sous-hommes. C'est la première loi raciale votée en Europe depuis 77 ans. Allo BHL ?

https://zakon.rada.gov.ua/laws/show/1616-20#Text

 

Quelle est donc la relation entre la situation en Ukraine et en Syrie ? Tout d'abord, il est nécessaire de comprendre brièvement comment et pourquoi la guerre en Syrie a commencé.

Depuis 2010, il apparait qu'il existe des réserves énormes de gaz et de pétrole dans les eaux au large de la Grèce, de la Turquie, de Chypre et de la Syrie. Israël exploite les réserves de gaz et de

pétrole syrien du plateau du Golan annexé depuis 1981 à la Syrie.

 

Selon des informations du journal libanais Al-Akhbar publiées en 2012, les Qataris avaient un plan, approuvé par l’administration Obama, pour construire un gazoduc Qatari pour transporter le gaz vers l’Europe via la région syrienne d'Homs.

Ce gazoduc terrestre aurait démarré au Qatar, traversé l’Arabie Saoudite, puis la Jordanie, en évitant l’Irak pour arriver à Homs en Syrie, d’où il aurait bifurqué dans trois directions : Lattaquié sur la côte syrienne, Tripoli au nord du Liban, et la Turquie, afin de casser le monopole gazier russe en Europe et d’éviter un fret maritime plus long, plus coûteux et plus dangereux.

 

Le Président, Bachar el Assad n' pas été d'accord et il a signé avec la Russie, le 25 décembre 2013, son premier accord de prospection pétrolière et gazière dans ses eaux territoriales. Le Président Bachar el Assad à dit non au pillage Étasuniens de ses ressources pétrolières.

La Syrie posséderait les plus grandes réserves de pétrole off-shore en Méditerranée, avec 2,5 milliards de barils, soit les plus importantes de tous les voisins à exception de l’Irak.

 

Tout au long de dix années de guerre meurtrière, de 2010 à 2020, les gouvernements des États-Unis, de l'Angleterre, de la France, de la Turquie etc, ont soutenu, financé et armé des groupes et organisations de terroristes multinationaux de multiples allégeances et de diverses casquettes, ainsi que des milices séparatistes à leurs ordres. Ils ont délibérément mené des agressions militaires unilatérales et tripartites contre la République arabe syrienne, occupé certaines parties de son territoire, commis des meurtres et des destructions, procédé à des déplacements et à des changements démographiques, pillé ses richesses naturelles et historiques dont le pétrole,

le gaz, les cultures agricoles et les antiquités, brûlé et détruit tout ce qu'ils n'ont pu voler, imposé toujours plus de mesures coercitives unilatérales au peuple syrien.

 

Vous n'avez jamais été informé par les médias que le 31 mai 2020, la République arabe syrienne a adressé une plainte officielle au Secrétaire général des Nations Unies et au président du Conseil de sécurité contre les gouvernements de certains États membres, au premier rang desquels les

États-Unis, le Royaume-Uni, la France et la Turquie.

 

Objet : « Mettre un terme aux ingérences hostiles d'États étrangers dans les affaires intérieures de la République arabe syrienne et engager tous les États membres à s'abstenir de toute pratique visant à saper l'indépendance et la poursuite du processus politique. »

 

Le plan, élaboré depuis plus de 20 ans, consistait à déstabiliser durablement la Syrie en commençant par renverser -préalable impératif- le régime de Damas. Les Occidentaux, qui jouent en façade le rôle qu'Israël joue en coulisse, vont donc insister lourdement pour que la Syrie tombe.

Les Occidentaux de ce fait, et derrière eux l'oligarchie financière mondiale "libérale" tentent par tous les moyens, depuis 2011, de faire tomber le régime syrien en multipliant les provocations, la guerre civile, les menaces, les mesures de rétorsion et les attaques sous faux drapeau.

 

Pour l'instant, et heureusement pour le bien de tous, la coalition internationale est mise en échec en Syrie. Mais, bien entendu, la faction oligarchie "libérale" essaye par tous les moyens d'arriver à ses fins.

Pour cela, il faut faire plier la Russie. Et l'accès se nomme : l'Ukraine

 

Depuis fin 2013, la Russie est l'ennemi du monde occidental, accusée de tous les maux : de vouloir faire la guerre un peu partout, d'être homophobe, raciste et anti-démocratique, et de multiplier de prétendues tentatives de déstabilisation en tous genres (cyberattaques, ingérence dans les élections américaines en novembre 2016, etc.).

 

Pourquoi ? Parce qu'elle a bloqué la troisième guerre mondiale, parce qu'elle n'obéit pas au bloc "libéral", parce qu'elle est la championne du clan national-populiste, parce qu'elle est la seule capable de résister physiquement à l'oligarchie libérale, (militairement et économiquement

grâce à son rapprochement avec la Chine, autre puissance à tendance impérialiste), et donc parce qu'elle contrarie fortement l'accomplissement du plan !

Voilà donc à quoi sert l'Ukraine : A tenter d'inféoder la Russie à l'oligarchie financière "libérale" et à la faire plier sur le dossier syrien.

Voilà ce qui se négocie en sous main. Si c'est bien le cas, on le saura vite, soit par l'ouverture d'un nouveau conflit en Syrie, soit par par une impossibilité de solutionner le conflit Ukrainien.

 

Au sommet de Genève - juin 2021- , le président Joe Biden avait reconnu la défaite de son pays en Syrie. Il s’était engagé à ne plus intervenir dans ce pays et avait reconnu que ce pays était protégé par la Russie.

Engagement non tenu, car les forces américaines sont toujours omniprésentes en Syrie.

Identiquement, il avait accepté la mise en service du gazoduc Nord Stream 2 avec un prix du gaz légèrement supérieur à celui pratiqué habituellement par la Russie à titre de dommages de guerre.

Il est à noter qu'il y a une reprise depuis le début d'année 2022 d'évènements graves en Syrie :

- L’attaque d’une prison tenue par des mercenaires kurdes en zone illégalement occupée par les États-Unis où se trouvaient des djihadistes, en janvier 2022, serait la première étape du plan de recrutement US.

- L’élimination du calife de Daech, Abu Ibrahim al-Hashimi al-Qurashi, par un commando US, le 3 février 2022, a permis de placer à sa succession un chef plus docile.

- Une réunion, présidée par l’ancien président du Conseil des ministres syriens Riad Hijab et des responsables de la Confrérie des Frères musulmans, a donné lieu le 5 février 2022 au Qatar, à une répartition les rôles entre différents groupes jihadistes et des think tanks US.

- Des centaines de personnes se sont rassemblées le vendredi 11 février 2022 à Soueïda, grande ville du sud de la Syrie, pour réclamer de meilleures conditions de vie.

Les manifestants se sont rassemblés pour le cinquième jour d’affilée dans cette ville, après que les autorités aient retiré par erreur 600 000 familles inscrites au programme de subventions, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), basé au Royaume-Uni et disposant d’un vaste réseau de sources en Syrie.

Nous assistons plus à une émotion populaire par rapport aux conditions de vie plutôt qu'à un mouvement révolutionnaire comme il y a pu avoir en 2011.

Quoique le noyautage est toujours possible. Il faut comprendre que la

situation économique en Syrie est vraiment catastrophique. À cause de

l'embargo américain, il y a peu ou pas d’électricité, pas de fuel pour le

chauffage, le pain est rationné, les salaires y sont misérables, quand vous

avez la chance d’en avoir un...

- Selon le SVR (Service de renseignement extérieur russe) la CIA serait en

train de renouer - depuis février 2022 - avec les djihadistes au Nord de la

Syrie. Elle en recruterait pour mener des attaques sporadiques contre

l’Armée arabe syrienne.

En conclusion, l'issue du conflit Ukrainien et du conflit Syrien permettra, je

l'espère, une redistribution des cartes. Jusqu'à présent, la majorité de la

planète était sous domination unipolaire, celle de l'oligarchie financière

"libérale". La résistance de la Russie et de la Syrie permet d'entrevoir le

basculement vers un monde multipolaire où les peuples, enfin, pourront

prospérer sans l'influence néfaste de la caste de va-t-en-guerre étatsunienne.

La Syrie détient la clé du Moyen-Orient, et avec la Russie, ces deux nations

détiennent les clés d'un avenir plus clément pour la souveraineté des peuples.

Claude Janvier

Écrivain, essayiste. Auteur de trois livres "coups de gueule". Co-auteur avec

Jean-Loup Izambert des livres "Le virus et le président". IS édition. A

paraître bientôt, avec les mêmes auteurs : Covid-19 : "Le bilan en 40

questions". IS édition

https://www.is-edition.com/actualites/parution-le-virus-et-le-president-jean-

Le billet du  04/02/2022.

Entre 600 000 et 700 000 décès du Covid-19 depuis mars 2020 au niveau mondial. Les preuves !
 
Santé publique France , avec ses 3,831 milliards d'euros de subventions pour 2021 - oui vous lisez bien - , "Tec hôpital 24 février 2021 la dotation exceptionnelle de Santé publique France pour 2021 passe à 3,8 milliards d'euros pour la "prévention épidémique et la constitution de stocks stratégiques", nous a informé dans son rapport du 1er avril 2021, page 47, tableau 10, que le nombre de décès imputés au Covid-19 seul (sans comorbidités) s'élevait, entre le 1er mars 2020 et le 1er avril 2021 à 14 471. Très, très loin des plus de 100 000 décès annoncés par la presse. Voir mon billet complet publié à l'époque. (1)
 
Déjà en 2020, Santé publique France, 625 agents, avait reçu une dotation exceptionnelle de 860 millions d'euros ... Pour 2022, nous ne savons pas encore, mais ça promet. Les stocks millésimés de Champagne Cristal Louis Roederer, de Romanée Conti ou de Cheval Blanc vont pouvoir augmenter...
 
Coup de théâtre : Le 26 janvier 2022, le politicien britannique Nigel Farrage, a annoncé que la mortalité Covid-19 en Grande-Bretagne sur 24 mois est à peine de 17 300 décès (sans comorbidités). Bien, bien loin des 153 000 décès annoncés par la presse anglaise. (2)
 
Il y a donc une similitude étrange avec notre voisin outre-manche. Après un rapide calcul, il est évident qu'à peine 12 % des chiffres des décès imputés au Covid-19 seul est correct.
 
197 pays se partagent la terre selon la liste officielle reconnue par l'ONU (3). La déferlante médiatique nous indique qu'il y a, à ce jour, 5.658.019 millions de décès dans le monde à cause de la Covid-19. (4)
 
À la lumière des révélations de Santé publique France et de Nigel Farrage, appliquons 12 % à ce chiffre. Le résultat est incontestable : 678 962 décès réels imputés au seul Covid-19 depuis le début de cette "épidémie" planétaire.
 
La grippe saisonnière affecte, chaque année, 3 à 5 millions de personnes dans le monde et en moyenne 470 000 en meurent. Selon l'OMS, entre 290 000 et 650 000 personnes décèdent chaque année de la grippe. (5) (6). D'ailleurs, selon cette "vénérable" institution, la Covid-19 ne serait pas plus dangereuse que la grippe. (7)
 
A ce sujet, les exemples sont légions. Mercredi 2 février 2022, le Professeur Yazdan Yazdanpanah, directeur d'études à l'Inserm, interviewé par Apolline Malherbe, RMC Story, déclare "...qu’il est possible que finalement la Covid-19 devienne une maladie saisonnière pour laquelle on aurait besoin d’une vaccination par an"...Le nouveau variant B.A.2 est un sous-variant d'Omicron. Il est probablement plus transmissible mais pas plus dangereux..."
En bref, c'est comme la grippe...Et tout ce cirque planétaire pour ça ? 
 
Car en effet, il est légitime de se demander pourquoi avoir paralysé une planète entière ? Pourquoi avoir fait tant d'efforts pour écrouler un pan entier de l'économie mondiale ? Pourquoi avoir précipité dans la détresse et le chagrin un bon nombre de personnes ?
 
Si la vente des "liquides expérimentaux" afin d'engraisser les laboratoires pharmaceutiques est une des réponses et l'imposition d'un passe vaccinal liberticide à une population en majorité tétanisée par le bourrage de crâne en est une autre, il n'empêche que les preuves s'accumulent et que la supercherie est de plus en plus visible. 
 
Rappelez-vous brièvement la chronologie de cette hystérie sanitaire. Port du masque en extérieur, en intérieur, dans les voitures, les plages, dans les forêts, attestations dérogatoires pour aller promener le chien ou faire ses courses, couvre-feux, passe sanitaire devenu récemment passe vaccinal, concerts annulés, restaurants fermés, discothèques bouclées, prendre un café debout est interdit, mais le boire assis est autorisé, les grands-parents doivent manger la bûche de Noël dans la cuisine, pendant que le reste de la famille est dans le salon, port du masque dès l'âge de 6 ans, vaccination autorisée des enfants, passe vaccinal imposé à l'entrée d'un hôpital...Ouf, n'en jetez plus. La liste des stupidités est non-exhaustive. Et vous avez obéi à tout ça ? Et vous continuez ? Sans blagues ? 
 
Une dose, puis deux doses, et maintenant trois doses. Overdose ? Pas encore, car bientôt, la quatrième dose sera obligatoire et vous ne serez toujours pas immunisés contre la bestiole mutante. "Contaminator", le long métrage infini, avec ses trop nombreux fans qui ne s'en lassent pas...
 
Holà, braves gens, il est temps de regarder la vérité en face. Tout ce cirque ne vise qu'à vous contrôler et le pire, c'est que ça marche. Effarant le nombre de gens qui se sont précipités pour se faire injecter le "précieux liquide", sous des prétextes divers et variés.
 
Bientôt la puce sous la peau nous arrive via Bill Gates "of Hell", un des serviteurs zélés du Mordor (8) ! Un futur splendide où vous ne serez qu'un numéro vacciné jetable est en train de se profiler à l'horizon. Cela ne vous branche pas ? Si c'est le cas, vous avez encore le pouvoir de dire non, comme nos amis Canadiens qui le font en ce moment. Car, si la situation s'aggrave, vous ne pourrez pas dire que vous n'étiez pas prévenu.
 
Claude Janvier
Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre « Le virus et le président «. IS édition. www.is-edition.com
 
Notes :
(8) Le Mordor, le pays noir, dans l'œuvre magistrale de Tolkien, "Le seigneur des anneaux". 

Voyage en Syrie

...Le 18/12/2021.

Je reviens d'un voyage en Syrie. Grande émotion.

Vous trouverez ci-joint notre lettre ouverte. Pourriez-vous la publier ?

Merci d'avance.

Bien à vous

 

Claude Janvier

Le peuple syrien pris en otage par un embargo criminel.

 

Lettre ouverte aux hommes de bonne volonté.

 

Au cours d'un voyage d'étude, les signataires de ce texte ont pu constater les conséquences désastreuses de l'embargo imposé à la République Arabe Syrienne par les Etats-Unis et l'Union européenne.

 

Pour avoir visité les villes principales de Syrie, nous pouvons témoigner que l'embargo a pour effet de poursuivre la guerre sur le plan économique. C'est pourquoi nous appelons à la levée immédiate de la loi "César" qui n'a d'autre but que d'asphyxier financièrement le gouvernement syrien. Ceci afin d'empêcher toute reconstruction en détruisant la société civile syrienne dans le but d'imposer un changement de régime. L'inefficacité de ces sanctions, destinées à séparer le président du peuple qui l'aime, est assurée !

 

La Syrie, pourtant détentrice d'importantes ressources pétrolières, voit celle-ci confisquées par les forces américaines occupant les zones de production. Il en résulte une pénurie énergétique permanente, qui se traduit par des fournitures d'électricité intermittentes. La vie quotidienne des Syriens en est gravement perturbée.

 

Si officiellement, ces sanctions américaines et européennes ne concernent pas les aides humanitaires, leurs conséquences sont néanmoins dramatiques, car aucune banque ou entreprise n'ose exporter des équipements pour les hôpitaux ou des médicaments vers la Syrie par crainte de sanctions des États-Unis. Ceux-ci pratiquent en effet l'extraterritorialité juridique qui pénalise lourdement toutes relations avec les états sous embargo. Enfin, cette situation comporte aussi le risque - connu et calculé par les promoteurs de l'embargo - de créer à terme des troubles civils plus ou moins graves.

 

Le démantèlement de la Syrie, qui n'a pu être obtenu par les moyens militaires et les actions terroristes, pourrait l'être ainsi en réactivant des antagonismes communautaires qui ressurgiraient à l'occasion de pénuries économiques graves.

*

Aujourd'hui, l'État syrien est parvenu au miracle de réaliser l'unité nationale autour d'un idéal de vie commun sous couvert d'une stricte laïcité.

 

Cette réussite exceptionnelle, politique et sociétale, doit être préservée. En premier lieu par la levée en urgence d'un blocus légalement injustifié et moralement condamnable.

 

Notre diagnostic a été établi par la visite des villes suivantes :

 

- Damas, la ville du jasmin. Peu d'éclairage public fonctionnel. Les lumières existantes sont produites par les commerçants, grâce à des groupes électrogènes. Les banlieues Nord et Sud ont été totalement détruites, après d'âpres combats entre l'armée arabe syrienne loyale, épaulée par la Russie et l'Iran, qui a légitimement défendu l'intégrité du territoire de la Syrie, contre des terroristes d'al-Qaïda, de Daesh, des djihadistes proches des frères musulmans et des rebelles de l'armée syrienne libre soutenus par la coalition extérieure internationale, déterminés à provoquer un changement de régime. De nombreux réfugiés couchent dans des tentes au milieu des décombres.

 

- Alep, ville martyre, détruite à 70 %. Les souks séculaires du 14e siècle entièrement rasés ainsi que la grande mosquée. Pourquoi dynamiter des bâtiments historiques ? Les terroristes obéissent à une seule devise : faire table rase de la Syrie actuelle, tout à la fois société laïque moderne et mémoire des civilisations, afin d'imposer un islam radical.

 

- Lattaquié, grande ville portuaire qui commence à se remettre de l'agression des rebelles et des terroristes. L'électricité est aussi intermittente.

 

- Soueïda, grande ville du sud syrien. Électricité défaillante et de facto pas de chauffage. Il faut préciser que les États-Unis ont créé dans la région de la localité syrienne d'al-Tanf (frontalière avec la province de Soueïda), une base sur l'axe stratégique Bagdad - Damas pour soutenir les rebelles de l'armée syrienne libre (ASL) composée de terroristes islamistes.

 

- Daraa. Dernière étape de notre visite. Comme Alep, c'est une ville martyre. Un accord récent - moins de deux mois - pour déposer les armes a été négocié entre le gouvernement syrien légitime - avec l'aide des Russes - et les chefs des groupes rebelles.

 

80 % des Syriens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les prix des produits alimentaires ont grimpé de 133 %. Ce qui se passe sur le sol syrien est un crime contre l'humanité. Mais, malgré le fait que le gouvernement est obligé de donner des cartes de rationnement pour les produits de base afin de lutter contre la spéculation et malgré le fait d'une grande quantité d'immeubles dont la construction est paralysée depuis des années, les échoppes revivent. Des légumes, des fruits et des produits de première nécessité se vendent à tous les coins de rue. La ténacité, le courage et le patriotisme du peuple syrien forcent le respect.

 

Un fait récent permet de vérifier que cet embargo constitue en soi un acte de guerre déguisé. En effet, sous couvert d'aide humanitaire, des semences de blé contaminantes ont été livrées fin novembre 2021 au peuple syrien. Les effets auraient été dévastateurs : pourriture des épis et baisse de la germination de plus de 80 % par stérilisation des sols. (1)

 

Ce mépris intolérable de la vie humaine doit s'arrêter sans délai. La France, patrie des droits de l'homme, doit manifester sa vocation et affirmer ses valeurs humanistes.

 

Nous demandons solennellement l'arrêt immédiat de l'embargo affamant le peuple syrien. Les morts inutiles et les souffrances des nourrissons et des enfants doivent cesser immédiatement et impérativement.

 

Nous remercions M. Adnan Azzam, écrivain syrien, humaniste et homme de cœur, pour avoir parfaitement organisé ce périple. Nous remercions chaleureusement M. Mahdi Dakhlalah, membre du commandement central du parti Baas pour son aide précieuse et nous remercions vivement M. Mohammed al Hourani, président de l'Association des Écrivains Arabes Syriens et ses membres de nous avoir invités.

 

Signataires de la délégation française :

 

Jean-Michel Vernochet. Journaliste et écrivain.

Emmanuel Leroy. Politologue et président de l'Institut 1717

Pierre-Emmanuel Thomann. Géopolitologue, président d'Eurocontinent

Maria Poumier. Universitaire émérite et Maître de Conférences Paris VIII.

Yves Béraud. Général (2S) en retraite de l'armée de terre.

Claude Janvier. Ecrivain et essayiste.

Contact : clojea@gmail.com

Notes :

(1) https://parstoday.com/fr/news/world-i104350-syrie_l%27adm_am%C3%A9ricaine_frappe_!

Le commentaire du Gal. D. Delawarde .

Le 20/12/2021.

Bonjour à tous, Je viens de recevoir le témoignage d’une petite délégation de Français de bonne volonté qui s’est rendue en Syrie pour faire le point de la situation.

Invité à me rendre sur le terrain, avec cette équipe, j’avais dû décliner car les dates prévues étaient celles d’une opération chirurgicale de prothèse de hanche que j’ai du subir, début décembre. Mais je fais totalement confiance à ceux qui sont allés sur place et je les rejoins dans leurs conclusions.

Pour moi, il ne fait aucun doute que l’ingérence de la France en Syrie, aux côtés de certains de ses alliés de l’OTAN, n’a rien à voir avec la « lutte contre le terrorisme » ou avec « les droits de l’homme ». La France est là bas pour trois raisons bien précises qu’il faut rappeler inlassablement à nos concitoyens.

 

https://reseauinternational.net/situation-en-syrie-maj

Bonne lecture

DD

1 – Renverser un chef d’État qui ne convient pas à Israël.

C’est du moins ce que disait, en deux minutes, sur la chaine TV parlementaire (LCP), Monsieur Roland Dumas, 10 ans ministre des Affaires étrangères français (François Mitterand).

2 – Créer, en Syrie, un « chaos constructif », expression chère à Condoleeza Rice, chaos qui constitue un préalable indispensable à la recomposition des Proche et Moyen-Orients au profit de la sécurité d’Israël et des intérêts occidentaux dans la région. Il s’agit bien évidemment de tenter de casser dans l’oeuf l’émergence et le développement d’un grand « croissant chiite » qui serait perçu comme une menace, et par Israël, et par les monarchies pétrolières du Golfe. Revoir, à cet égard, la vidéo du général Clark, ancien commandant en chef de l’OTAN sur « les changements de régime envisagés » 

3 – Profiter du noyautage toujours plus important de certaines de nos institutions exécutives françaises et européennes de tous niveaux, (dont le ministère des Affaires étrangères et les collaborateurs du premier cercle du président français, et du contrôle quasi total de nos médias mainstream, par des sayanims, totalement dévoués aux objectifs des néoconservateurs de l’État profond états-unien, promus avec le soutien de l’AIPAC (America Israël Public Affairs Committee), dont la protection inconditionnelle des intérêts d’Israël est au tout premier rang.


Le travail est-il encore un libre choix ?

...le 30/08/2021.

Ce que vous allez lire est une lettre de l'Assurance Maladie, service médical, pays de la Loire, envoyée a un de ses employés qui refusait l'injection "obligatoire".

Trois pages coercitives explicatives, avec en conclusion l'obligation vaccinale fixée au 16 octobre

2021, dernier carat. Après cette date, s'il n'est pas vacciné, plus de travail et plus d'indemnités. Vous êtes bien assis ? Il vaut mieux, car lire cette prose abominable peut vous déclencher une crise de nausées aigues.

"Assurance Maladie. Service médical. Pays de la Loire

Nantes le 10 août 2021

Objet : Obligation vaccinale

Madame, Monsieur,

La loi n°2021-1040 relative à la gestion de la crise sanitaire a été promulguée le 5 août 2021 (JORF, 6 août).

Face aux risques élevés de rebond de l’épidémie de Covid-19, la vaccination devient une

condition obligatoire d’exercice de l’activité professionnelle à l’égard des personnels exerçant au sein d’établissements, structures ou services limitativement listés, ainsi qu’à l’égard des professionnels de santé mentionnés à la quatrième partie du code de la santé publique (article 12 I.2°) et des personnes travaillant dans les mêmes locaux que lesdits professionnels (article 12 I.4°).

De plus, l’obligation de présentation d’un passe sanitaire, déjà en vigueur à l’égard des usagers des établissements relevant des secteurs sanitaire et médico-social, est étendue aux personnels intervenant dans ces lieux.

Les salariés du Service médical, au regard de la nature des missions de service public qu’ils accomplissent, entrent dans le champ d’application de ces nouvelles dispositions.

A compter du 7 août 2021, tous les personnels du Service médical, af ectés au sein des échelons locaux et régionaux, doivent remplir l’obligation vaccinale pour exercer leur activité, à savoir :

- les praticiens-conseils et les infirmiers du Service médical, parce que les médecins,

pharmaciens, chirurgiens-dentistes et infirmiers, au regard de leur seul statut, font partie de la liste limitative des professionnels de santé soumis à l’obligation vaccinale par la loi, 

- les personnels administratifs, ainsi que toute leur ligne hiérarchique (managers, agents

de direction), travaillant dans les mêmes locaux que les professionnels de santé susvisés

concernés par l’obligation vaccinale.

L’obligation vaccinale contre la covid-19 s’inscrit dans une logique d’interaction professionnelle : tous les personnels qui, compte tenu de leur activité et de la communauté de travail qu’ils forment, sont exposés au risque de contamination et peuvent exposer autrui, se trouvent dans le champ de l’obligation. En l’occurrence, les personnels administratifs, parce qu’ils travaillent dans les mêmes locaux que les praticiens conseils et les infirmiers du service médical, eux-mêmes au contact des assurés dans le cadre de leurs missions, sont concernés par les mêmes obligations.

 

Une période transitoire a été prévue par la loi pour permettre aux personnels soumis à l’obligation vaccinale de prendre leurs dispositions pour se conformer à cette nouvelle condition d’exercice.

Ainsi, les documents que les personnels ont à présenter à leur employeur sont les suivants :

Jusqu’au 14 septembre 2021 inclus

Il vous est possible de présenter l’un de ces documents :

- le certificat de statut vaccinal,

- le certificat de rétablissement (pour sa durée de validité),

- le certificat médical de contre-indication à la vaccination.

A défaut de l’un des documents précités, peuvent être présentés :

- le justificatif de l’administration des doses de vaccins requises,

OU

- le résultat d’un examen de dépistage virologique RT-PCR ou antigénique ou d’un autotest supervisé par un professionnel de santé habilité (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme,

kinésithérapeute...) ne concluant pas à une contamination par la covid-19 et d’au plus 72 heures.

 

Du 15 septembre au 15 octobre 2021 inclus Il vous est possible de présenter l’un de ces documents :

- le certificat de statut vaccinal,

- le certificat de rétablissement (pour sa durée de validité),

- le certificat médical de contre-indication à la vaccination.

A défaut, de l’un des documents précités, peuvent être présentés :

- le justificatif de l’administration des doses de vaccins requises (un décret à paraitre précisera la nature de ce document),

OU

- le justificatif attestant de l’administration d’au moins une des doses requises dans le cadre d’un schéma vaccinal comprenant plusieurs doses (un décret à paraitre précisera la nature de ce document),

 

ET

- le résultat d’un examen de dépistage virologique RT-PCR ou antigénique ou d’un autotest supervisé par un professionnel de santé habilité (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme,

kinésithérapeute...) ne concluant pas à une contamination par la covid-19 et d’au plus 72 heures.

 

Il y a lieu de considérer que, pendant cette période, les salariés déjà engagés dans une démarche vaccinale (au moins 1 dose) complétée d’un test PCR ou antigénique ou autotest supervisé négatif, remplissent l’obligation.

 

A partir du 16 octobre 2021

Il vous est possible de présenter l’un de ces documents :

- le certificat de statut vaccinal,

- le certificat de rétablissement (pour sa durée de validité),

- le certificat médical de contre-indication à la vaccination.

A défaut de l’un des documents précités, seul le justificatif de l’administration des doses de vaccins pourra être présenté.

 

Ainsi, à compter du 16 octobre 2021, l’obligation professionnelle vaccinale ne sera remplie que si les salariés concernés justifient d’un statut vaccinal complet ou d’une situation d’exonération à la vaccination (certificat de rétablissement ou de contre-indication à la vaccination).

 

Il ne sera plus possible de présenter des résultats d’examens virologiques à partir de cette

date.

Les dispositions de la loi sont impératives : elles s’imposent tant aux salariés qu’à l’employeur, ce dernier n’ayant d’autre choix que de contrôler, quotidiennement à partir de ce jour et sous peine de contravention, le respect de l’obligation de présentation des certificats et justificatifs.

 

En cas de non-respect de l’obligation de présentation des documents, et ce dès le premier jour du manquement, votre activité professionnelle sera interdite : vos contrat de travail et rémunération seront suspendus. Seule la régularisation de votre situation administrative vous permettra de reprendre votre activité professionnelle.

Aussi, je vous invite à transmettre sans délai vos certificats et justificatifs selon les modalités suivantes : voir annexe 1 en fin de courrier.

Afin de faciliter vos démarches, vous bénéficiez d’une autorisation d’absence rémunérée pour vous rendre, sur votre temps de travail, aux rendez-vous médicaux liés aux vaccinations contre la covid-19.

Il vous sufit de transmettre à votre responsable votre convocation médicale.

 

Je mesure pleinement les impacts de la loi, tant dans votre vie personnelle que dans votre

vie professionnelle. Toutefois, je tiens à vous rappeler notre priorité de préserver la continuité du service public rendu à nos assurés, dans un contexte de crise sanitaire qui requiert, de notre part à tous, une mobilisation exemplaire.

Au regard de ces enjeux inédits, je remercie chacun et chacune d’entre vous de prendre les

diligences nécessaires pour permettre au Service médical de poursuivre ses missions au service de la solidarité nationale.

 

Pour le Directeur Général,

Le Médecin-conseil régional"

Direction régionale du Service médical des Pays de la Loire. 7 rue du Président Edouard

Herriot – BP 73403 – 44034 Nantes cedex 1

 

Annexe 1 : Comment déclarer son statut vaccinal ?

Il relève de la responsabilité individuelle de chacun de transmettre ses justificatifs dans les

délais.

A qui devez-vous adresser vos justificatifs ? Au service RH qui sera le seul habilité à

recevoir et recenser ces documents.

A quelle adresse mail ? obligation-vaccinale-drsmpdl@assurance-maladie.fr

Pensez à renommer de manière lisible le document que vous allez nous envoyer : (Exemple

: Dupont-PassSanitaire / Dupont-TestPCR-100821 /...) et à signer vos mails en précisant

vos NOM, PRENOM et échelon d’affectation.

Quels documents nous adresser jusqu’au 14 septembre inclus :

ü le certificat de statut vaccinal,

ü le certificat de rétablissement,

ü le certificat médical de contre-indication à la vaccination.

A défaut, de l’un des documents précités, vous pourrez présenter:

§ le justificatif attestant de l'administration des doses de vaccins requises

§ OU le résultat d'un examen de dépistage, d'un test ou d'un autotest réalisé sous la

supervision d'un professionnel de santé habilité, d'au plus 72 heures.

Pour les salariés concernés, cela signifie qu’il faudra donner un nouveau test tous les trois

jours.

Pour ceux qui devront régulièrement transmettre un test, le résultat devra être adressé

avant 10h30 au service RH (à l’adresse mail ci-dessus). A défaut, votre contrat de travail

et votre rémunération seront suspendus (sauf si vous souhaitez poser un congé) jusqu’à

régularisation de votre situation. Un courrier en ce sens vous sera adressé et/ou remis par

votre direction locale.

Informations relatives à la protection de vos données :

 

§ La finalité de la collecte des données : le respect de la loi du 5 Août 2021 imposant la

présentation d'un pass sanitaire et la vaccination obligatoire.

§ Les modalités de recueil et de conservation des données : les données seront recueillies

par le seul service RH qui les conservera sur un dossier informatique sécurisé sur le SDS.

§ Le délai de conservation : la suppression de toutes les données se fera à la fin de

l'obligation vaccinale.

§ Le droit d'accès et de rectification aux données ainsi que le droit à leur limitation et

d'opposition comme suit : Conformément aux dispositions du Règlement Général sur la

Protection des Données (RGPD), vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux

données qui vous concernent ainsi que d'un droit de leur limitation et d'opposition. Ces

droits s'exercent sur demande écrite de votre part adressée soit au Directeur de votre

organisme de rattachement, soit au Délégué à la Protection des Données."

 

Fin du courrier.

 

Non vous ne vous rêvez pas, nous sommes bien en France, en ce mois d'août 2021.

L'article 23 de la déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948 est totalement foulé aux pieds. Pourtant il stipule : " Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale."

Les cheffaillons de la république en mal d'autorité ont besoin urgemment de clarifier ce paragraphe.

Heureusement, vous pouvez contester via l'excellent site de Maître Brusa, Réaction 19, qui

vous donne le modus operandi et aussi l'excellent site de Maître Di Vizio. J'invite tous les

salariés qui ne veulent pas obéir à la doxa gouvernementale à utiliser les voies de recours.

Vous pouvez gagner contre l'oppression. Le dernier lien est un guide juridique complet

avec les modèles de lettres à envoyer.

 

Claude Janvier.

Ecrivain, polémiste. Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre "Le virus et le président".

IS édition.

https://www.is-edition.com/actualites/parution-le-virus-et-le-president-jean-

loup-izambert-claude-janvier/

 

Liens :

https://reaction19.fr/reaction19/actualites/association-reaction19/asso-r19-aout-

2021/180821-attestation-sur-lhonneur-autotest/

https://reaction19.fr/

https://www.divizio.fr/

https://www.infovaccin.fr/index.php?_lang=FR&alias=06-08-2021-guide-juridique

 


Passe sanitaire : Preuve que tout était déjà prévu avant janvier 2020 !

...le 08/08/2021.

C'est bête de faire des erreurs, surtout venant de Santé publique France. Surtout qu'ils n'en sont pas à leur coup d'essai. Dans leur rapport - Covid-19 : point épidémiologique hebdomadaire du 1er avril 2021 -, le nombre total des décès dus au virus est publié page 41: "Entre le 1er mars 2020 et le 30 mars 2021 : Total de 95 364 décès de patients Covid". Puis, page 43, tableau 10 : "14 471 décès imputés au Covid-19 seul, 27 031 décès imputés au Covid-19 mais avec une ou plusieurs comorbidités, donc un total de 41 502 décès". Entre les deux totaux, une différence de 53 862 décès. Ah ! quand même...Le vrai total n'a donc plus rien à voir avec le bourrage de crâne politico/médico/médiatique. (1)

 

Que se passait-il en janvier 2020 ?
- 98 cas de Coronavirus dans le monde, pas de décès. (2)
- Le vaccin contre la Covid-19 avait fait l'objet de recherches alors que la pandémie coronavirus (Covid-19) n'avait pas commencé. Ainsi, le cofondateur de BioNTech a expliqué, le 20 novembre 2020, que son vaccin a été conçu en quelques heures dès janvier 2020. (Le Point du 12/12/2020 : ... Et il n'aura pas fallu beaucoup plus de temps au cofondateur de BioNTech pour élaborer le précieux élixir. Ugur Sahin aurait en effet conçu le vaccin en quelques heures à la mi-janvier, selon The Journal, un podcast du Wall Street Journal...) (3)


- 13 janvier 2020 : en France, la « sinistre » de la santé du moment, Agnès Buzyn, et son directeur général de la santé, Jérôme Salomon, classe l'hydroychloroquine dans les substances vénéneuses. Étrange, car ce médicament, utilisé depuis plusieurs décennies, a fait ses preuves sur le marché. Commercialisé sous le nom de Plaquenil, il ne devient disponible que sur ordonnance.

Revenons au présent. Tout a commencé il y a quelques jours, lorsque mon épouse et moi, avions décidé de se prendre quelques jours de vacances en Bretagne, histoire de se changer les idées face à la morosité covidienne et aussi, d'en profiter un peu avant l'imposition du passe sanitaire liberticide.

 

Vendredi 23 juillet 2021 : nous étions devant l'entrée du château de Fougères, quand mon regard fut attiré par une affiche indiquant : "Pass Sanitaire Covid-19". Déjà ! Diantre, rapide comme l'éclair ce gouvernement. Pour augmenter le SMIC et les retraites, ça traîne, mais pour ce genre de choses, ça carbure. En plus, sabotage de la langue française. Pourquoi écrire "Pass" en anglais ? Pour avoir l'air branché ? Allô M. Blanquer ? Un commentaire ?

Je prends donc en photo la fameuse affichette que l'on va devoir subir dans notre champ de vision jour après jour et qui orne déjà toutes les entrées des sites et des établissements recevant du public. Peu de temps après, un ami me demande si j'ai regardé la date en bas à gauche du document. Je jette un œil, et je découvre avec stupeur ceci : W-0333-001-2003-20 janvier 2020. Suivi du logo ne pas jeter sur la voie publique.

 

En recherchant sur Google la référence ci-dessus et la date, je tombe directement sur Santé publique France. Organisme d'Etat. Notez au passage qu'ils ont reçu 3,831 milliards d'euros de subvention pour 2021 - oui, vous lisez bien - pour 625 agents. Déjà en 2020, cet organisme avait reçu une dotation exceptionnelle de 860 millions d'euros. (4). Tout cet argent pour pondre des rapports alarmants, soporifiques, souvent mensongers et des affiches Covid. Démentiel !

J'ai mis sur mon compte Twitter, https://twitter.com/JANVIERClaude1, ma photo de l'affiche. Beaucoup de rififi à ce propos sur le réseau, surtout de la part d'une quantité non-négligeable de trolls macronistes.

 

Florilège :
- C'est la loi concernant le fait de ne rien jeter sur la voie publique, loi 2003, modifiée en 2020.
- C'est la référence d'un papier utilisé en imprimerie, et je cite un commentaire : "ce marquage/logo a été imprimé en 01/2020 et depuis, il sert pour chaque nouvelle impression."
- La photo est fausse.
- Vous avez retouché la photo avec l'ordinateur.
- Insultes diverses.

Sauf que, d'après mes recherches, cela ne correspond en rien :
- avec la loi de ne rien jeter sur la voie publique.
- avec une erreur de l'imprimerie nationale : parce que les affiches sont conçues en PDF virtuels avec la date indiquée dessus, donc des documents créés au fur et à mesure des événements par Santé publique France et téléchargeables pour qui veut.
- C'est une vraie photo : il suffit d'aller sur Google et de trouver avec le numéro cette affiche toujours disponible chez un bon nombre d'institutions départementales et régionales. (5)(6)

Cette affiche a été conçue par Santé publique France le 20 janvier 2020. Pas de doute possible. Or, à cette date, personne n'avait entendu parler du passe sanitaire, ni des confinements, ni du masque obligatoire, etc. A chacun d'en tirer des conclusions.

Toute cette coronafolie était donc bien prévue avant janvier 2020. Dur à avaler certainement pour beaucoup, mais le fait est là. Tout ce cinéma infernal afin de permettre à quelques labos d'empiler des milliards d'euros. Répugnant.

 

Il est plus que temps de faire le ménage, d'établir une véritable démocratie et de retrouver notre souveraineté.

 

Claude Janvier
Ecrivain, polémiste.


Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre "Le virus et le président". IS édition. https://www.is-edition.com/actualites/parution-le-virus-et-le-president-jean-loup-izambert-claude-janvier/

Notes :
(1) https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-1er-avril-2021

(2) Source : OMS, Déclaration du Directeur général de l'OMS sur le Comité d'urgence du RSI sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV), 30 janvier 2020.

(3) https://www.lepoint.fr/sante/covid-19-comment-le-cofondateur-de-biontech-a-concu-un-vaccin-en-quelques-heures-12-12-2020-2405471_40.php

(4) Tec hopital 24 février 2021 la dotation exceptionnelle de Santé publique France pour 2021 passe à 3,8 milliards d'euros pour la "prévention épidémique et la constitution de stocks stratégiques " - ...de caviar et de champagne peut-être car à ce tarif-là...

(5) https://museum.nantesmetropole.fr/files/live/sites/museum/files/06_Venir/Passe_Sanitaire_20210721.pdf

(6) https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/affiche_a4_m1_0.pdf


La dictature Macroniste tremble !

...par Claude Janvier - le 18/07/2021.

Samedi 17 juillet 2021 : plus de 250 000 personnes dans les rues en France. À Paris, plus de 150 000 personnes ont défilé du Conseil d'Etat jusqu'au ministère de la Santé, sous l'égide de Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes, que je félicite personnellement pour sa lutte depuis toujours contre l'oppression sanitaire, Martine Wonner député, Nicolas Dupont-Aignan député, Francis Lalanne - un artiste engagé -, Maître Fabrice Di Vizio, Richard Boutry (1) , des Gilets Jaunes, des lanceurs d'alertes et les nombreux collectifs (2) dénonçant la gestion calamiteuse de l'état contre la Covid-19.
Journée mémorable. 
 
Pas de violences, pas de grabuges, pas de destructions, que de la bonne humeur et de la fraternité. Peu importe les couleurs politiques, tous unis contre le passe-sanitaire imposé. Vaccinés, non vaccinés, tous unis contre le terrorisme viral sanitaire. Étant présent, je peux le certifier.
 
Pas de vitrines saccagées. Impossible de faire tourner les images de vitres brisées avec les casseurs qui s'en donnent à cœur joie, afin de discréditer le mouvement. N'est ce pas BFM TV ?
 
Mais heureusement, la page blanche est sauvée par l'inénarrable Christophe Castaner.
Vous l'aviez oublié ? L'ex ministre de l'Intérieur. Celui qui en 1 an, 8 mois et 20 jours, a été responsable de la répression sanglante des manifestations Gilets Jaunes.
Souvenez-vous : 13 morts, 27 éborgnés, des mains arrachées, plus de 150 blessés graves, plus de 2 000 blessés. Quel CV !
 
Étant président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, il vient d'écrire à son ami Richard Ferrand, le président de l'institution autrefois démocratique, afin que ce dernier demande au procureur de la République de Paris d'engager des poursuites contre Martine Wonner.
Entre présidents, il faut bien s'épauler...
 
En cause ? Une phrase de Martine Wonner comme quoi il fallait envahir les permanences des députés. Sauf qu'il faut replacer la phrase dans le contexte : “... Jamais nous n’accepterons cette dictature. Nous devons refuser la ségrégation entre vaccinés et non vaccinés, nous devons refuser la stigmatisation”, a-t-elle lancé à la tribune montée près du ministère de la Santé..." “... Allez faire le siège des parlementaires, allez envahir leurs permanences pour dire que vous n’êtes pas d’accord... Huffpost 17 juillet 2021 : Manifestation à Paris contre le pass sanitaire : Le dérapage de Martine Wonner (3)
 
Martine Wonner refuse la ségrégation entre vaccinés et non vaccinés ainsi que la stigmatisation, et je ne peux que la féliciter pour cette prise de position que je partage sans réserve. 
 
Mais l'occasion était trop belle pour Castaner de monter au créneau afin de défendre son siège éjectable. Pour ma part, je n'ai pas perçu sa phrase comme étant une incitation à la haine, mais plutôt pour une incitation à communiquer avec son député, afin de recevoir une réponse à sa demande. Ce qui relève de la politesse élémentaire.
 
Car il faut bien avouer que question communication, nos chers députés qui, je vous le rappelle, vous représentent, ne répondent quasiment jamais aux e-mails.
À part la réponse automatique : " Nous avons bien reçu et nous revenons vers vous dans les meilleurs délais...", c'est le désert total. Ça lasse, surtout de la part d'élus qui sont censés être à l'écoute.
 
En tout cas, le déchaînement parlementaire contre Martine Wonner ainsi que la couverture médiatique intervenant moins de 24 h après son discours laisse rêveur. Pour un dimanche, les politiques et médias ont mis le turbo.
 
Quelques phrases d'un député et le pouvoir vacille. Fragiles sont donc les dictatures. Continuons à pousser et à montrer nos désaccords au passe-sanitaire et à la vaccination obligatoire, et nous verrons la fin de l'oppression. Nous ne lâcherons pas. 
 
Claude Janvier 
Ecrivain polémiste. (4)
 
Notes :
 
1) Richard Boutry lance La Une TV :  https://launetv.com/
 
2) Bas les Masques. Xavier Legay : https://baslesmasques.com/p/qui-sommes-nous
 
Réaction 19 : Maître Brusa https://reaction19.fr/
 
Réinfo Covid : https://reinfocovid.fr/
 
Bravo également à tous les lanceurs d'alertes qui étaient présents. 
 
 
 
4) Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre "Le virus et le président". IS édition. 

 

Commentaires: 0