La Bataille de Stonne

Par Dominique LORMIER

Une des grandes batailles de la campagne de France, au cours de laquelle les Français opposèrent une résistance acharnée aux Allemands qui, après avoir traversé la Meuse, à la hauteur de Sedan, comptaient faire mouvement vers l'ouest. Cette bataille peu connue du grand public, qui s'est déroulée du 14 au 25 mai 1940, vaut par l'emploi intelligent, côté français, des chars associés à l'infanterie et à l'artillerie. Elle est en quelque sorte le modèle de ce qui aurait dû être réalisé sur l'ensemble du front, à savoir la rapidité de violentes contre-attaques, utilisant toute la puissance de feu de l'armement moderne en des points névralgiques. Par ailleurs, elle met à mal l'idée reçue de la supériorité matérielle de l'armée allemande. Le char B1 bis s'avère en effet supérieur en plusieurs points au Panzer : blindage plus épais, armement sans équivalent. La bataille de Stonne se signale enfin par la férocité des combats : " Les soldats de la Wehrmacht ont toujours comparé l'enfer de Stonne en 1940 à l'enfer de Verdun en 1916 ", écrit l'historien allemand Karl-Heinz Frieser.

Dominique LORMIER est un spécialiste de la campagne de France. Il a notamment publié en 2005: "Comme des lions : Le sacrifice héroïque de l'Armée Française" où il démontre que celle-ci, contrairement à ce qui a été prétendu, n'a pas démérité en 1940.


Écrire commentaire

Commentaires : 0