Nouvelle-Calédonie, notre puissance géostratégique sabotée

...par Jean-Claude Martinez, pour TV Libeté - Le 21/10/2021.

175 000 compatriotes qui ont pu échapper à la manipulation des listes électorales, avec 35 000 électeurs écartés, vont voter le 12 décembre pour ou contre l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Ce sera la 6ème fois depuis 1987 et toujours sur la même question. Mais pourquoi cet abus de référendums en rafales ? Pourquoi les dirigeants français, qui depuis Michel Rocard et Lionel Jospin, assistent en notaires silencieux à l’amputation d’un morceau de la France ? Ils savent bien qu’une fois la Nouvelle-Calédonie livrée, nos 81 503 compatriotes loyalistes devraient partir en nouveaux pieds noirs encore trahis. Ils savent aussi et surtout, qu’une fois Nouméa abandonnée, la Polynésie suivrait, et les ailes de la France se replieraient, renonçant au Pacifique juste au moment où l’histoire va y commencer. Alors pourquoi ce grand renoncement à être la "France Monde" ? Richard Haddad reçoit Jean-Claude Martinez, président fondateur de l’Union pour la Nouvelle-Calédonie, professeur de droit public et sciences politiques à l’Université Paris II, Panthéon- Assas, afin de nous éclairer sur ce qu'il appelle le covid idéologique long qui frappe les visions courtes. Son dernier livre : "Nouvelle-Calédonie quoi qu'il en coûte, la France doit rester" démontre les failles juridiques de ces référendums et l'importance capitale de cet île pour la grande puissance que la France doit demeurer. Retrouvez-nous sur : https://www.tvlibertes.com/ https://www.facebook.com/tvlibertes/ https://twitter.com/tvlofficiel?lang=fr