"Les larmes du Drapeau"



Notre Drapeau pleure.


Il pleure quand, à la fin des cérémonies commémoratives, il s'incline devant le souvenir de nos Morts.

Je ne peux m'empêcher, à chaque minute de silence en souvenir de nos morts, de me remémorer les visages des compagnons d'arme tués au combat.

Ils sont treize, morts pour la France en OPEX dans des conflits où la France s'était engagée pour ramener la Paix.

On ne le dit pas assez souvent, le soldat français peut mourir au combat au nom de la Paix, de la Paix qui exige parfois de faire la guerre. Le soldat français est un soldat de Paix et notre Drapeau pleure pour ses soldats morts pour la France et morts pour la Paix. Mais notre Drapeau est fier car il se redresse pour claquer de nouveau au vent de l'épopée de notre pays.


Notre Drapeau pleure.


Il pleure aujourd'hui car il est le symbole de notre unité nationale, souvenez-vous : le blanc couleur du Roi entre le rouge et le bleu - couleurs de la ville de Paris.

Ce sont les fondateurs de notre République qui ont voulu que ces trois couleurs, ainsi rassemblées dans le Drapeau, soient le symbole de notre nation, soient le symbole d'une France où seréunissaient l'Ancien et le Nouveau régime. C'était affirmer par ces couleurs que la France républicaine était en filiation directe avec celle de nos Rois.

Pourtant, n'a-t-on pas assisté dernièrement à des manifestations hostiles à ce symbole.

Les coupables n'ont pas même été poursuivis.

Parfois, l'outrancier est honoré. Quelle que soit l'époque, le temps ne peut effacer l'outrage fait à ce symbole de notre unité nationale, sauf à penser que cette unité ne représente rien, ou une valeur qui n'a plus cours.


Aujourd'hui, notre Drapeau pleure.


Il nous échoit, à nous Anciens Combattants de l’arborer fièrement face au vent de l'histoire pour qu'il claque à nouveau et saluer l'épopée de notre pays.



Commentaires : 0