Fan-zone du Champ-de-Mars....

...face aux risques accrus, il est nécessaire de se poser la question de sa suppression.

par Yves Pozzo di Borgo (Sénateur) - le 22/05/2016.



 

A moins d’un mois du lancement de l’Euro 2016 en France, et alors que tous les regards seront tournés vers Paris et la capacité de la France à assurer la sécurité d’un tel événement, il est légitime de s’interroger encore sur la pertinence de maintenir ou non la fan-zone du Champ-de-Mars.

 

Lors de son audition à l’Assemblée Nationale par la Commission de la Défense nationale et des forces armées, le 18/05 dernier, le Directeur de la DGSI, Patrick Calvar, a ainsi rappelé que la France est « clairement le pays le plus menacé » par le groupe Etat islamique et est sous la menace d’une « campagne terroriste caractérisée par le dépôt d’engins explosifs dans des lieux où est rassemblée une foule importante ».

 

On connait les capacités de la Préfecture de Police à assumer dans le même temps et sur une longue durée différentes actions de protection, de vigilance et de surveillance ?

Mais face à la multiplication des charges : mobilisation depuis plus d’un an suite aux attentats, encadrement de la COP21, des manifestations contre la loi travail et malgré l’incapacité de la Ville de Paris à réguler l’occupation de la Place de la République par le mouvement Nuit Debout, nous sommes en droit de nous interroger sur la nécessité de maintenir ces fan-zones, notamment celle du Champ-de-Mars.

 

En tant qu’élu, je suis convaincu qu’il est nécessaire de la supprimer, afin de ne pas laisser aux terroristes une telle cible de choix et d’éviter qu’un tel drame ne vienne entacher une compétition sportive si attendue.

 

Yves Pozzo di Borgo

Sénateur de Paris


FAN-ZONE, L’INVENTION D’UNE BANDE « D’AMATEURS DANGEREUX »!

par Philippe Juvin - le 04/06/2016.



 

Philippe Juvin est maire de La Garenne-Colombes, député européen depuis 2009 et porte-parole de la délégation française au sein du groupe du Parti populaire européen. Il est chef de service des urgences de l’hôpital européen Georges-Pompidou (Paris) depuis février 2012.


          Je suis le chef du service des urgences le plus proche de la plus grande fan-zone de France (le Champs de Mars).

Je me suis résolu à écrire cet article car je n’ai appris l’existence de cette fan-zone qu’en lisant la presse.

Ni le ministère de la Santé (mes tutelles), ni la mairie de Paris (le Maire de Paris est le président du conseil d’administration de mon hôpital) ne m’ont prévenu de l’existence d’un rassemblement de plus de cent mille personnes à quelques centaines de mètres de mon hôpital.

En fait, je n’ai reçu aucune vraie information sur le nombre précis de spectateurs attendus (50.000? 100.000? 200.000? 300.000?).

Aucune information sur les moyens sanitaires mis en place dans la fan-zone pour éviter que toutes les blessures légères ne se pressent dans notre hôpital et ne le paralyse.

Aucun contact avec un quelconque éventuel responsable sanitaire de la fan-zone.

Aucune information sur l’évaluation du risque (une évaluation a-t-elle même été faite?).

Aucune évaluation de l’effet de la fan zone sur notre capacité à prendre en charge les patients habituels.

Aucun exercice d’alerte. Il a fallu que je me batte pour connaître les simples dates d’ouverture de la fan-zone. Et bien sûr aucun vrai moyen supplémentaire sauf ceux que, localement, nous avons tenté de mobiliser sur la base de quelques bonnes volontés et grâce à une direction de l’Assistance Publique sensible au risque et à notre détresse.(…)

 

Sur 100.000 personnes réunies à quelques centaines de mètres de notre hôpital, il suffira que moins de 1 pour 1000 aient le moindre petit problème de santé et décident de se présenter aux portes de notre service pour que nous soyons totalement paralysés.

Marisol Touraine et Anne Hidalgo y ont-elles réfléchi?(…)

 

Organiser une fan zone géante en plein état d’urgence est déjà une curieuse et bien discutable idée. Mais l’organiser sans se préoccuper de l’avis du principal service d’urgence de proximité, ni même l’informer, témoigne d’un très grand amateurisme.

Mon inquiétude de professionnel de la santé et de l’urgence est grande. Bien sûr, nos équipes feront comme d’habitude: elles se mobiliseront, se multiplieront et compenseront par leur travail l’imprévoyance et l’insouciance d’Anne Hidalgo et de Marisol Touraine.

Bref, nous assumerons leurs inconséquences. On savait certes que les urgences n’étaient pas la priorité du ministre de la Santé. Mais là, bon sang ! Quelle bande d’amateurs, tellement caricaturaux qu’ils en deviennent dangereux.

 

Philippe Juvin – Figarovox

 

 

Euro 2016 : la mairie de Paris confirme que la fan-zone sera ouverte tous les jours de match !

La fan zone du Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel, sera bien ouverte «tous les jours de matchs» pendant l’Euro, comme l’a confirmé vendredi le chef du projet Euro à la Ville de Paris Karim Herida.

La fan zone de la Tour Eiffel, sera ouverte «tous les jours de matchs» pendant l’Euro. «C’est une décision collective de la Ville de Paris et de l’État», a expliqué Karim Herida, lors d’une visite de presse de la fan zone parisienne. Le préfet de police de Paris avait suggéré, dans une lettre datée du 26 mai, de fermer cette zone implantée au cœur de la capitale, les jours où des matchs de l’Euro se joueront dans l’un des deux stades de la ville.

 


Une récente fusillade en plein Paris ne semble inquiéter personne



Partager : 

Écrire commentaire

Commentaires : 0