Le septième scénario


 

La France, désarmée par ses gouvernements, se trouve aujourd'hui confrontée à au moins trois menaces majeures, la sécession locale d'une minorité adepte d'une idéologie distincte, l'intervention militaire d'un pays revendiquant plusieurs millions de ressortissants en France, et l'intervention d'une coalition multinationale d'imposition d'une autre paix. Stratediplo présente dans un style simple et direct les tenants et les aboutissants de trois scénarios rédigés selon la méthode du Livre blanc de la défense, mais dont la conclusion, en l'état actuel des défenses françaises, ne peut être que catastrophique.

http://www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septi%C3%A8me-sc%C3%A9nario/paperback/product-22330739.html


Préface du Colonel Jacques Hogard


<<Ce petit livre est un véritable cri d’alarme.

Il fait le constat rigoureux, critique, décapant, courageux de notre désarmement. Il donne même, en complément des scenarii des Livres Blancs des dernières années, les scenarii hautement probables de ce qui nous attend.

Pour un homme de ma génération, il me rappelle, parce qu’il est exactement de la même veine, « la 6ème colonne », ce remarquable ouvrage écrit par le colonel Doly, sous le pseudonyme de « François » en 1979 pour, face au double constat de la menace soviétique et du désarmement qui était déjà le nôtre à l’époque, « réveiller les Français et les peuples libres avant qu’il ne soit trop tard ».

Il est un résumé précis, juste, objectif, implacable de la situation quasi-tragique dans laquelle nous nous trouvons.

Il donne des pistes pour y faire face et y remédier. Il nous incite à faire nôtre cette devise : « pense clair et marche droit » !

Le temps presse.

La France est en danger. En grand danger.

Pas seulement parce qu’une barbare idéologie totalitaire, disposant de fait d’une sixième colonne déjà implantée sur le territoire national, lui a déclaré la guerre, à elle comme d’ailleurs à l’ensemble du monde civilisé, du monde chrétien, mais principalement, parce que notre patrie est aujourd’hui grandement désarmée.

L’heure des grandes épreuves est assurément devant nous.

Et cela alors que le courage, la lucidité, la détermination ont quitté les « élites » et que certaines d’entre elles font déjà, par avance et par vil calcul, leur soumission.

« Faut-il rappeler que le déclin du courage a toujours été considéré comme le signe avant-coureur de la fin ? » nous disait déjà Soljénitsyne en 1978 !

Depuis des décennies, la France a constamment perdu au fil du temps tous ses repères. Elle s’est  ainsi progressivement déchristianisée.

Au point que certains de ses évêques aujourd’hui envisagent même, tranquillement, sereinement, du moins en apparence, de reconvertir les églises en mosquées, plutôt que de vouloir reconquérir les âmes… La Fille aînée de l’Eglise semble bien avoir oublié les promesses de son Baptême, ainsi que le lui a rappelé le Pape Jean-Paul II il y a quelques années.

Notre héritage, notre identité, tout ce qui constitue les racines de la France, le socle de notre patrie spirituelle, intellectuelle et charnelle, celle pour laquelle tant de Français ont donné leur vie au cours des siècles, a été constamment, inlassablement, attaqué, désacralisé, dégradé, érodé, amoindri, dévalorisé, détruit.

Aujourd’hui que le danger est là, plus que jamais, certains se réfugient derrière des mythes, voire des mensonges. La « laïcité » est l’un d’eux. Cette laïcité qui a contribué à affaiblir la France et à la désarmer au cours des deux siècles écoulés, ne peut en aucun cas être le moyen efficace de barrer la route à l’islam conquérant. Au contraire : elle est le plus sûr chemin qui conduit à la défaite, à l’abandon et à la soumission. La nature a horreur du vide.

Ce désarmement intellectuel et moral a précédé les désarmements politique, diplomatique et militaire qui sont aujourd’hui les nôtres.

La France n’a plus de politique étrangère digne de ce nom, plus de stratégie… Elle est à peine capable, parfois, de quelques sursauts qui servent de pis allers.

Notre armée est néanmoins exemplaire. Forte d’un Idéal nourri de traditions, de valeurs, d’un humanisme réel, qui fait sa réputation, autant que sa compétence, sa rusticité, sa polyvalence et son ardeur au combat.

Mais cette armée est aujourd’hui malmenée gravement par tous les gouvernements, de droite comme de gauche qui se succèdent depuis quarante ans. Ses moyens humains et matériels ont été réduits, rognés inexorablement. A la limite du possible. Peut-être même déjà au-delà de la limite du possible. Comme le rappelait récemment le Général Pinard-Legry, président de l’ASAF [Association de Soutien à l'Armée Française] : « La Défense qui représentait 4 % du PIB dans les années 70 ne constitue plus que 1,6 % du PIB, avec une armée en voie de paupérisation et dont les lacunes capacitaires ne cessent de croître ».

Alors même que la menace extérieure et intérieure s’accroît chaque jour davantage.

Aussi est-il  vital que les Français prennent la mesure de la gravité extrême de la situation dans laquelle se trouve notre pays.

Celui-ci ne devra compter pour se défendre que sur lui-même, ou alors, peut-être, dans la meilleure des hypothèses, sur un système d’Alliance totalement refondé et novateur. Qui renonce notamment aux mirages de l’OTAN et à l’utopie d’une défense européenne qui n’est pas prête d’exister puisque l’Europe politique n’existe pas elle-même, on le constate tous les jours. Et qui promeuve résolument une Alliance réellement européenne, de l’Atlantique à l’Oural, fondée sur l’adhésion aux valeurs de civilisation communes issues de l’héritage grec et latin façonné par la Foi chrétienne, …

Parce que le temps est venu de dire les choses comme elles sont, sans faux semblant et sans vaines précautions, ce livre est salutaire.

Il faut qu’il soit lu par l’ensemble des vrais patriotes de France : il en existe encore beaucoup, Dieu merci, à droite comme à gauche.

Puissions-nous sortir de nos médiocres débats politiciens et de nos divisions stériles. Puissions-nous face aux nuages noirs qui s’amoncellent au-dessus de nos têtes, retrouver le sens des réalités. Puissions-nous retrouver aussi le sens de l’unité nationale qui nous fait tant défaut depuis que ce pays n’a plus de père. Puissions-nous mettre un terme au régime mortifère des partis. Puissions-nous nous débarrasser des politiciens, de droite comme de gauche, qui nous mentent chaque jour, depuis si longtemps, et pour qui la France n’est d’évidence que le cadet de leurs soucis. Et puisse la France trouver en son sein l’Homme d’Etat, clairvoyant, courageux, désintéressé et charismatique qui saura la sauver du désastre, la réconcilier avec elle-même, la rassembler autour de ses vraies valeurs, lui rendre son génie et son rayonnement dans le monde, dotée de la puissance nécessaire.

Assurément notre pays a devant lui des épreuves très difficiles à vivre.

Puisse ce petit livre courageux et percutant contribuer à sonner le tocsin et à réveiller nos compatriotes avant qu’il ne soit trop tard !>>



4° de couverture



Aucun grand éditeur n'aurait endossé ce septième scénario, qui vise à réveiller le grand public dont le destin est en jeu.

Les Français commencent à réaliser que sous des extérieurs belliqueux leurs gouvernements ont désarmé le pays, aujourd'hui confronté à au moins trois menaces majeures, la sécession d'une minorité adepte d'une idéologie distincte, l'intervention militaire d'un pays revendiquant plusieurs millions de ressortissants en France, et l'intervention d'une coalition multinationale d'imposition d'une autre paix. Avec certes des probabilités de réalisation distinctes, ces anticipations sont plausibles et cohérentes.

Il n'est pas sûr qu'il soit encore temps de redresser la situation, car la matérialisation des risques peut intervenir à tout moment. Ce qui est certain, c'est que l'épilogue de ces scénarios est inacceptable pour les peuples de France.

Cette étude concise a été réalisée sur la base d'informations librement accessibles à partir de sources ouvertes, qu'on pourra retrouver facilement afin d'affiner les données. Elle s'adresse aux forces de proposition dans les instances parlementaires, aux façonneurs d'opinion tels les journalistes d'investigation, et aux viviers de réflexion qu'entretiennent les partis électoraux et les autorités intellectuelles, du monde de la recherche et de l'enseignement notamment. Elle se veut accessible, dans un style direct, à tout lecteur dépourvu de connaissances militaires, stratégiques ou politiques.