USA : perspectives 2018

...par le Gal. Dominique Delawarde - le 18/01/2018.

 

L'agence de notation financière chinoise DAGONG vient de revoir à la baisse la notation de

la dette souveraine US à BBB+ avec perspectives négatives ce qui la situe désormais (pour

DAGONG) au niveau des dettes du Pérou, de la Colombie ou du Turkménistan.......

 

http://en.dagongcredit.com/index.php?m=content&c=index&a=show&catid=88&id=4937

 

Cette notation a été largement occultée par les grands médias occidentaux, (à l'exception de

la presse spécialisée):

 

https://www.google.fr/search?client=firefox-

b&dcr=0&q=Dagong&tbm=nws&source=univ&tbo=u&sa=X&ved=0ahUKEwi09NKwkeHYAh

XsJsAKHaauDNwQt8YBCEsoAg&biw=1600&bih=767

 

Cette révision de la notation US est une nouvelle importante au seuil de l'année 2018. En

effet :

Les 5 justifications données par DAGONG pour l'attribution de cette note sont tout à fait

pertinentes. Nul ne peut véritablement les contester. Elles mettent en évidence le risque croissant

d'insolvabilité et les faiblesses du mode de développement économique US fondé sur la dette.

Elle met en garde les investisseurs et les états qui pourraient être tentés par "l"achat" de cette

dette susceptible de se transformer, à court ou moyen terme, en "actifs pourris".

Qui veut encore acheter de la dette américaine en ce début 2018 ?

 

https://www.linkedin.com/pulse/pour-no%C3%ABl-qui-va-acheter-la-dette-am%C3%A9ricaine-

jean-paul-betbeze/?trk=eml-email_feed_ecosystem_digest_01-recommended_articles-4- 

Unknown&midToken=AQFiR82iHJU3cw&fromEmail=fromEmail&ut=06vdPkgKg_CU41

 

Le texte de l'agence DAGONG n'insiste pas sur d'autres faiblesses qui réduisent, jour après

jour, l'aptitude des USA à réagir, à rétablir leurs finances et à réajuster leur modèle économique. Ces

autres faiblesses sont les suivantes :

 

1 - Les USA sont plus divisés que jamais si l'on veut bien considérer la guerre de tranchée à

laquelle se livrent les démocrates (avec l'appui des médias mainstream) et les républicains depuis

l'élection de TRUMP (un an déjà).

 

2 - Les USA de Trump sont plus isolés que jamais sur la scène internationale.

Ils ont remis en cause et/ou «boudé»la plupart des grands traités commerciaux multilatéraux

dont ils étaient membres (TPP, Alena, TTIP......), au plus grand profit de la Chine,

Ils ont vu des alliés importants prendre progressivement leurs distances pour diverses

raisons: Pakistan, Turquie, Égypte, Philippines, Inde, Indonésie, Thaïlande, Qatar...etc, .

Ils ont vu l'UE prendre également ses distances sur le climat, sur la question iranienne, sur

Jérusalem, et même sur certaines sanctions anti-russes (North Stream 2).....

Ils ont vu l'Afrique et l'Amérique du Sud, "ces ramassis de pays de m....." (selon Trump)

prendre également leurs distances......

Ils ont vu leurs adversaires potentiels et leurs ennemis se renforcer (Corée du Nord, Chine,

Russie, Iran, Syrie, Hezbollah......etc)

 

3 - Les USA ne font plus peur à grand monde.

Leur échec à faire plier la Corée du Nord ; leurs échecs à imposer leurs solutions en Irak, en

Afghanistan, en Syrie, en Crimée; l'échec des tentatives de révolution "colorée" et d'ingérence en

Iran début janvier et d'établissement d'un Kurdistan indépendant qu'ils appellent toujours de leur

vœux: bref, tous ces échecs ont montré les limites des USA dans leur prétention à régenter le

monde.

 

Les résultats catastrophiques pour les USA des trois derniers votes aux Nations-Unies ont

montré que les pressions (voire les menaces) US ne portaient plus.....

14 contre 1 (USA) au conseil de sécurité sur Jérusalem,

128 contre 9 en Assemblée Générale de l'ONU sur Jérusalem (beaucoup d'abstentions ou d'absences

lors du vote). Seuls Israël et 7 «micro pays» très dépendants ont apporté leur soutien aux USA

(Micronésie, Palau, Iles Marshall, Nauru, Honduras, Guatemala, Togo)

Manque total de soutien envers les USA lors de la réunion du conseil de sécurité sur la crise

iranienne le 6 janvier 2018

 

*

 

Outre les raisons avancées par DAGONG sur les aspects économiques et financiers, c'est

bien l'ensemble de ces éléments qu'il faut considérer pour conclure que l'année 2018 ne sera

probablement pas une bonne année pour les USA et donc, hélas, pour le monde occidental, en

particulier ......mais aussi plus généralement pour le monde entier.

Les soubresauts d'un gros animal blessé affrontant une meute hostile peuvent être

catastrophiques ...

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0