Aujourd'hui, 5 mai, j'ai reçu, par inadvertance sans doute, un e-mail de "Céline", sous l'adresse de Mme C. Beaubatie, demandant à "Valentin" de produire un courrier réponse.

(copie ci-dessous)

Maladresse de "Céline" certainement mais, plus grave, il y a fort à parier que la députée n'a pas eu connaissance de ma lettre et la réponse est laissée à l'initiative de l'équipe d'attachés parlementaires.

C'est dire toute l'importance que cette représentante du Peuple Limousin attache aux questions de Défense.

Raison de plus pour écrire a tous ces élus pour qu'il prennent conscience que la Défense est le sujet important entre tous.


JMR

 

PJ : 

Catherine Beaubatie

14:38 (Il y a 8 heures)
À jm.regnier
Valentin, 

On reprend les bonnes habitudes.... il me faudrait un courrier de reponse STP. 

Bon courage 

Céline 



Lettre adressée à Mme Catherine beaubatie, députée de la 3° circonscription de la Haute-Vienne

....En vue d'attirer son attention sur l'importance de son vote lors de l'examen de l'actualisation de la LPM proposée par le gouvernement le 20 mai prochain.


    Pour les Citoyens qui se préoccupent des questions de Défense, il y a urgence à se "bouger" un peu et rappeler à nos élus leurs devoirs.

"Ecrire en brandissant notre bulletin de vote...!"


JMR



 

Le 01/05/2015


Madame la députée,

  

     Suite aux attentats de janvier dernier, le Président de la République et le Premier ministre ont déclaré que « la France était en guerre ».

     Effectivement, la France est en guerre et les actions policières de ces derniers temps qui ont réussi par chance et/ou professionnalisme, à déjouer quelques attentats visant des lieux de culte sur le territoire national ne le démentiront pas.

     En réaction, il a été demandé aux Armées et à l’Armée de Terre en particulier de mobiliser 10 000 hommes dans le cadre de l'opération « Sentinelle » ce qui a été fait très rapidement, de manière exemplaire.

     Initialement prévue pour durer un mois, le Président de la République a décidé de prolonger cette opération au moins jusqu'à l'été.

     Avez-vous bien mesuré ce que cela représente en matière de moyens humains et financiers ?

     Avez-vous bien mesuré les effets induits à terme sur la capacité de nos forces à assurer les actions en cours et quelques unes supplémentaires qui pourraient être décidées d’ici 2017 ?

     Si j’en crois les exposés des différents chefs d’Etat Majors devant les commissions de Défenses du Sénat et de l’Assemblée Nationale et en temps que députée, vous ne pouvez pas ignorer que le contrat du dernier Livre Blanc est largement dépassé, que nos armées sont proches de la rupture, que nos soldats, en sous-effectifs, sont en outre contraints de compenser les carences d’équipements individuels en achetant sur leur propres deniers ce qui leur fait défaut.

     Et que dire des blindés, des hélicoptères, des avions ou des navires qui ont dépassé l’age raisonnable de la « retraite » depuis des lustres ?

     Vous ne pouvez pas ignorer que le chef d’Etat Major de la Marine ; le 27 janvier dernier a exprimé le souhait d’avoir 3 patrouilleurs d’ici deux ans et 6 à l’horizon 2020 pour remplir les missions qui lui sont confiées, dans des conditions garantissant la sécurité des équipages.

     Vous ne pouvez pas ignorer que le Chef d’Etat Majors de l’Armée de Terre a besoin de

5 000 hommes d’ici la fin de l’année 2015 et 11 000 à terme pour à la fois assurer les OPEX et les OPINT que le Président de la République a initiées.(audition du 8 avril dernier)

     Vous ne pouvez pas ignorer que l’Armée de l’Air à un besoin urgent entre autres, d’A 400 M pour assurer le ravitaillement des troupes engagées en OPEX…

     Alors, aurez-vous le courage politique de dire la vérité au Français sur l’Etat de détresse de leur armée ?

     Aurez-vous le courage politique d’imposer à Bercy de répartir les efforts budgétaires sur tous les ministères pour enfin et une fois pour toutes, réaliser l’adéquation des moyens aux missions confiées à nos Armées ?

     Il y a donc urgence à réviser à la hausse la LPM 2015 et les suivantes sinon, dans moins de cinq ans, l’armée « Serval » n’existera plus ce qui se traduira inéluctablement par des pertes humaines inutiles et un affaiblissement sensible de notre politique étrangère.

     Tous les responsables militaires, soucieux de servir au mieux les dessins de la France,  auxquels se joignent de très nombreux citoyens inquiets pour l’avenir attendent une décision claire et ferme de la part de la Représentation Nationale.

 

     Madame la députée, représentante des citoyens de votre circonscription, vous êtes PARTIE PRENANTE DE NOTRE SECURITE, et à ce titre, nous sommes en droit de vous demander de remplir votre mission, toute votre mission, en dépits des sacrifices que cela pourrait nous imposer.

 

     Veuillez agréer Madame la députée, l’expression de mes respectueuses salutations.

 



Télécharger
Télécharger l'original.
A titre d'exemple pour celles ou ceux qui souhaiterais entreprendre la même démarche auprès de l'élu(e) de sa circonscription.
Députée 1.pdf.odt
Éditeur Open Office 13.4 KB

Commentaires : 0